عن أبي مسعود البدري رضي الله عنه مرفوعاً: «إذا أَنْفَقَ الرجلُ على أهله نَفَقَةً يَحْتَسِبُهَا فهي له صَدَقَةٌ».
[صحيح] - [متفق عليه]
المزيــد ...

Abû Mas’ûd Al-Badrî (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Lorsque l’homme dépense pour sa famille en espérant la récompense d’Allah, cela lui est compté comme une aumône. »
Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

Certes, lorsque l’homme effectue une dépense pour sa famille qu’il doit obligatoirement entretenir financièrement, comme sa femme et son enfant ainsi que pour d'autres, qu’il espère à travers cette dépense se rapprocher d’Allah, Exalté soit-Il, et en espère la récompense auprès de Lui, Il sera rétribué pour cette dépense comme il serait rétribué pour une aumône faite à des pauvres ou une dépense du même genre parmi les voies du bien.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Portugais Malayalam Télougou Swahili Tamoul Birman Thaïlandais Allemand Japonais
Présentation des traductions