عن أبي مسعود البدري -رضي الله عنه- مرفوعاً: «إذا أَنْفَقَ الرجلُ على أهله نَفَقَةً يَحْتَسِبُهَا فهي له صَدَقَةٌ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Mas’ûd Al-Badrî (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Lorsque l’homme dépense pour sa famille en espérant la récompense d’Allah, cela lui est compté comme une aumône. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Certes, lorsque l’homme effectue une dépense pour sa famille qu’il doit obligatoirement entretenir financièrement, comme sa femme et son enfant ainsi que pour d'autres, qu’il espère à travers cette dépense se rapprocher d’Allah, Exalté soit-Il, et en espère la récompense auprès de Lui, Il sera rétribué pour cette dépense comme il serait rétribué pour une aumône faite à des pauvres ou une dépense du même genre parmi les voies du bien.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions