عن عائشة -رضي الله عنها- قالت: «دخلت هند بنت عُتْبَةَ- امرأَة أَبِي سفيان- على رسول الله -صلى الله عليه وسلم- فقالت: يا رسول الله، إنَّ أَبَا سُفْيَان رَجُلٌ شَحِيحٌ، لا يُعْطِيني من النفقة ما يكفيني ويكفي بَنِيَّ، إلاَّ ما أَخَذْتُ مِنْ مَالِهِ بِغَيْرِ عِلْمِهِ، فَهَلْ عَلَيَّ فِي ذَلِكَ مِنْ جُنَاحٍ؟ فَقَالَ رسول الله: خُذِي مِنْ مَالِهِ بِالْمَعْرُوفِ مَا يَكْفِيكِ وَيَكْفِي بَنِيكِ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

‘Âïcha (qu’Allah l’agrée) raconte : « Hind Bint ‘Utbah, la femme d’Abû Sufyân, entra chez le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) et dit : « Ô Messager d’Allah ! Abû Sufyân est un homme avare, qui ne dépense pas suffisamment pour moi et les enfants, si bien que je dois prendre de ses biens à son insu ! Ai-je tort d’agir ainsi ? » Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) répondit : « Prends de ses biens, de façon convenable, ce qui vous suffit, à toi et tes enfants. »

L'explication

Hind Bint ‘Utbah a interrogé le Prophète (sur lui la paix et le salut) au sujet de son mari qui ne dépensait pas suffisamment pour subvenir à ses besoins et ceux de ses enfants. Elle demanda donc si elle pouvait prendre les biens de son mari Abû Sufyân à son insu. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui répondit que cela était permis, à condition qu’elle puisât dans ses biens de façon convenable, en prenant ce qui lui était suffisant, sans exagérer ni abuser.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions