عن عائشةُ -رضي اللهُ عنها- مرفوعًا: «تُقْطَعُ الْيَدُ فِي رُبْعِ دِينَارٍ فَصَاعِداً».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

‘Âishah (qu’Allah l’agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : «La main du voleur doit être coupée à partir d’un quart de dinar d'or.»

L'explication

En établissant comme sanction l’ablation de la main du voleur (le voleur étant celui qui, échappant aux regards, s’accapare le bien d’autrui qui était en lieu sûr), Allah –le puissant le majestueux- protège la vie des gens, leur honneur et leurs biens. Cette sanction, en plus d’absoudre le péché commis, dissuade les personnes immorales et corrompus, mais aussi les autres qui seraient tentés d’emprunter de mauvais chemins. Ils se tourneront ainsi vers des moyens licites pour gagner de l’argent ; ce qui aura pour conséquence de favoriser l’activité, activité qui portera ses fruits et renforcera la prospérité et le sens de l’honneur. Allah –le très haut-, dans Son infini sagesse, a fixé le montant minimum pour lequel la main peut être coupée, à un quart de dinar or. Tout cela, afin de protéger les biens, préserver la vie, garantir la sécurité, apaiser les esprits et que les gens puissent user de leur argent pour obtenir des gains et investir.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions