عن عبد الله بن عمرو بن العاص -رضي الله عنهما- عن النبي -صلى الله عليه وسلم- قال: «ليس الواصل بالمُكَافِئِ ، ولكنَّ الواصل الذي إذا قَطعت رحِمه وصَلَها».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

‘Abdallah ibn ‘Amr ibn Al-‘Âṣ (qu’Allah l'agrée, lui et son père) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Celui qui respecte les liens de parenté n'est pas celui qui se contente de fréquenter ceux de sa famille qui le fréquentent. Celui qui respecte les liens de parenté, c'est celui qui s'efforce d'avoir des liens avec eux alors qu'ils ont coupé les ponts avec lui. »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

La parole du Prophète (sur lui la paix et le salut) : « Celui qui respecte les liens de parenté n'est pas celui qui se contente de fréquenter ceux de sa famille qui le fréquentent » signifie que l'excellence concernant le respect des droits de parenté et la bienfaisance envers les proches ne se limitent pas à rendre le bien par le bien. Plutôt, celui qui préserve parfaitement les liens de parenté est celui qui continue à les entretenir quand bien même ses proches coupent les ponts avec lui ou lui font du mal. En œuvrant ainsi, il répond à leur préjudice par la bienfaisance. Et c'est là le sens véritable du respect des liens de parenté. Par conséquent, l’individu doit patienter et espérer la récompense d’Allah face aux préjudices que lui portent ses proches, ses voisins, ses compagnons et les autres personnes. De cette manière, Allah lui permet de toujours l'emporter sur eux, il est le véritable gagnant tandis qu'eux sont les perdants. L’entretien des liens de parenté se présente sous plusieurs formes. Il peut se faire par de l'argent, une aide en cas de besoin, le fait d'éloigner un mal qui peut nuire, un visage souriant lorsqu’on les rencontre ou le fait d'invoquer en leur faveur. D'une manière générale, cela signifie leur procurer du bien au possible et repousser de notre mieux ce qui pourrait leur nuire. L'islam a vraiment beaucoup insisté sur le maintien et le respect des liens de parenté. Toutefois, on ne considère pas comme une rupture des liens de parenté l'acte de celui qui les rompt afin de se protéger ou de dissuader une personne qu’elle évite. Comme celui qui voit une utilité à délaisser les liens de parenté espérant qu'un proche à lui revienne ainsi à la vérité et au bon sens et qu'il abandonne les transgressions à la religion. Ou comme celui qui craint pour lui et sa famille, s'il continue de fréquenter certains proches alors qu'ils commettent des transgressions religieuses, que ce mal ne le touche ou atteigne ceux qui sont sous sa responsabilité.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions