عن أم سلمة هند بنت أبي أمية حذيفة -رضي الله عنها- عن النبي -صلى الله عليه وسلم- أنه قال: «إِنَّه يُسْتَعمل عَلَيكُم أُمَرَاء فَتَعْرِفُون وَتُنكِرُون، فَمَن كَرِه فَقَد بَرِئ، ومَن أَنْكَرَ فَقَد سَلِمَ، ولَكِن مَنْ رَضِيَ وَتَابَعَ» قالوا: يا رسول الله، أَلاَ نُقَاتِلُهُم؟ قال: «لا، ما أَقَامُوا فِيكُم الصَّلاَة».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Umm Salama (qu'Allah l'agrée) relate que le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : "On placera à votre tête des chefs chez lesquels vous apprécierez certaines choses et en réprouverez d'autres. Celui qui détestera leurs agissements sera innocent, celui qui les condamnera sera sauvé, mais, celui qui approuvera et suivra, sera coupable". Ô, messager d'Allah !" dirent-les compagnons "Ne devrons-nous pas les combattre ?" "non" dit le prophète "tant qu'ils accomplissent la prière avec vous".

L'explication

Le prophète (sur lui la paix et le salut) nous informe que les gouverneurs nommeront à notre tête des émirs, dont nous approuverons certains agissements pour leur conformité à la religion et dont nous réprouverons d'autres agissements pour leur non-conformité. Ceux donc, qui détesteront le mal par leurs cœurs, mais ne pourront pas le condamner par crainte de leur force, seront dégagés de tout péché. Ceux qui pourront le condamner physiquement ou oralement seront sauvés. Par contre, ceux qui, par leurs cœurs, approuveront leurs agissements et qui les suivront par les actes périront comme ils périront. Ensuite, les compagnons demandèrent au prophète (sur lui la paix et le salut) : ne devrons-nous pas les combattre ? Il dit : non, tant qu'ils accomplissent la prière avec vous.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions