عن الزبير بن عدي، قال: أَتَيْنَا أنسَ بنَ مَالِكٍ -رضي الله عنه- فَشَكَوْنَا إليه ما نَلْقَى من الحَجَّاجِ، فقال: «اصْبِرُوا، فإنه لا يأتي زمانٌ إلا والذي بعده شَرٌّ منه حَتَّى تَلْقَوا رَبَّكُم» سمعتُه من نَبِيِّكُم -صلى الله عليه وسلم-.
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Zubayr Ibn ‘Adî dit : « Nous allâmes trouver Anas Ibn Mâlik - qu’Allah l’agrée - pour nous plaindre de ce que nous subissions de la part d’Al Hajâj [Ibn Yûsuf Ath-Thaqafî]. Il [nous] a répondu : « Patientez ! En effet, chaque époque à venir est pire que celle qui la précède, et cela, jusqu’à ce que vous rencontriez à votre Seigneur ! » J’ai entendu cela de la part de votre Prophète - paix et salut sur lui. »

L'explication

Zubayr Ibn ‘Adî alla avec un groupe d’hommes trouver Anas Ibn Mâlik - qu’Allah l’agrée-, le servant du Messager d’Allah - paix et salut sur lui -, pour se plaindre de ce qu’ils subissaient de la part d’Al Hajâj [Ibn Yûsuf Ath-Thaqafî] qui était à cette époque un des gouverneurs des califats des Omeyyades (littéralement : Banî Umayyah). Il était un tyran et intransigeant et il était connu pour son injustice et le fait de verser le sang [lors de répressions sanglantes]. Anas - qu’Allah l’agrée - leur ordonna donc de patienter face à l’oppression des gouverneurs et il les informa que chaque époque à venir serait pire que celle qui la précède, et cela jusqu’à ce qu’ils rencontrent leur Seigneur. Il leur précisa qu’il avait entendu cela de la part du Messager d’Allah - paix et salut sur lui -. Toutefois, ici, le mal [de chaque époque] ne désigne pas un mal absolu et général. Plutôt, il se peut que ce soit un mal dans certains endroits tandis que dans d’autres cela soit un bien.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions