عن عقبة بن الحارث -رضي الله عنه- قال: صليت وراء النبي -صلى الله عليه وسلم- بالمدينة العصر، فسَلَّمَ ثم قام مُسرعًا، فتَخَطَّى رِقَابَ الناس إلى بعض حُجَرِ نِسائه، فَفَزِعَ الناسُ من سُرْعَتِهِ، فخرج عليهم، فرأى أنهم قد عجبوا من سُرْعَتِهِ، قال: «ذكرت شيئاً من تِبْرٍ عندنا فكرهت أن يَحْبِسَنِي، فأمرتُ بِقِسْمَتِهِ». وفي رواية: «كنت خَلَّفْتُ في البيت تِبْرًا من الصدقة، فكرهت أن أُبَيِّتَهُ».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

'Uqba ibn 'Âmir raconte : "[Un jour], je priai la prière de l'après-midi derrière le prophète (sur lui la paix et le salut), à Médine. Après avoir prononcé le salut final, il se leva avec empressement et, passa entre les gens pour entrer dans les appartements d'une de ses femmes. Les gens furent stupéfaits par sa précipitation. Quand il sortit et vit leur étonnement à l'égard de sa précipitation, il dit : je me suis rappelé d'une quantité de métaux précieux qui se trouvait chez nous, et, craignant qu'il ne me retienne, j'ai ordonné qu'on le distribue". Dans une version : "j'avais laissé quelque métaux précieux issu de l'aumône, et il me déplut qu'il passât la nuit chez moi".

L'explication

'Uqba ibn al Hârith raconte qu'un jour, il accomplit la prière de l'après-midi derrière la prophète (sur lui la paix et le salut). Après avoir terminé la prière, le prophète (sur lui la paix et le salut) se leva et traversa les rangs rapidement, pour se diriger vers la maison de l'une de ses épouses. Les gens eurent peur en voyant sa façon d'agir. Ensuite, il sortit et vit les gens choqués. Il leur expliqua alors la raison de son acte : il s'était rappelé que de l'or brut, destiné à être distribué, se trouvait chez lui et craignit, que cela occupât son esprit et l'empêchât de se tourner pleinement vers Allah.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions