عن عائشة -رضي الله عنها-، قالت: لما نُزِلَ برسول الله -صلى الله عليه وسلم-، طَفِقَ يَطْرَحُ خَمِيصَةً له على وجهه، فإذا اغْتَمَّ بها كشفها فقال -وهو كذلك-: "لَعْنَةُ الله على اليهود والنصارى، اتخذوا قبور أنبيائهم مساجد -يُحَذِّرُ ما صنعوا". ولولا ذلك أُبْرِزَ قَبْرُهُ، غير أنه خَشِيَ أن يُتَّخَذَ مسجدا.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

ʽÂ'ishâh (qu'Allah l'agrée) relate : " Alors que le messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) était sur le point de mourir, il se recouvrait le visage avec une étoffe et quand elle l'étouffait, il l'enlevait et disait - et il en est certes ainsi- : " Que la malédiction d'Allah soit sur les juifs et les chrétiens, car ils prenaient les tombes de leurs prophètes comme lieu de prière !" Il mettait ainsi en garde contre leur agissement, et sans cela, sa tombe aurait été laissée en évidence, mais on craignit qu'on en fasse un lieu de prière ".

L'explication

ʽÂ'ishâh (qu'Allah l'agrée) nous raconte que peu avant sa mort, le prophète (sur lui la paix et le salut) dit, alors qu'il était à l'agonie : " Que la malédiction d'Allah soit sur les juifs et les chrétiens ", car ils construisaient des lieux de prière sur les tombes de leurs prophètes. ʽÂ'ishâh (qu'Allah l'agrée) en déduisit qu'il voulait mettre en garde sa communauté d'agir comme les juifs et les chrétiens en construisant un lieu de prière sur sa tombe. Elle expliqua également que c'est parce qu'ils redoutaient qu'elle soit prise pour un lieu de prière, que les compagnons renoncèrent à l'enterrer à l'extérieur de sa chambre.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le chinois Le persan
Présentation des traductions