عن جندب بن عبد الله -رضي الله عنه- قال: سمعت النبي -صلى الله عليه وسلم- قبل أن يموت بخمس، وهو يقول: «إني أبرأ إلى الله أن يكون لي منكم خليل، فإن الله قد اتخذني خليلا كما اتخذ إبراهيم خليلا، ولو كنت متخذا من أمتي خليلا لاتخذت أبا بكر خليلا، ألا وإن من كان قبلكم كانوا يتخذون قبور أنبيائهم مساجد، ألا فلا تتخذوا القبور مساجد، فإني أنهاكم عن ذلك».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Jundub ibn ‘Abdillah (qu’Allah l’agrée) a dit : « Cinq jours avant sa mort, j’ai entendu le Prophète (sur lui la paix et le salut) dire : « Certes, je déclare devant Allah qu’aucun d’entre vous n’est pour moi un ami intime, car Allah m’a pris pour ami intime comme Il a pris Ibrâhîm (sur lui la paix) comme ami intime. Toutefois, si je devais prendre quelqu’un au sein de ma communauté comme ami intime, ce serait Abû Bakr (qu’Allah l’agrée). Ceux qui vous ont précédés ont pris les tombes de leurs Prophètes et de leurs hommes vertueux comme lieux de prière ; attention donc à ne pas prendre les tombes comme lieux de prière ! Je vous l’interdis ! »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Juste avant sa mort, le Prophète (sur lui la paix et le salut) parla d’un sujet très important. Il fit part de sa place auprès d’Allah et qu’il avait atteint le plus haut degré d’amour à l'instar de celui atteint par Ibrâhîm (sur lui la paix). Voilà pourquoi, il infirma le fait qu’il puisse avoir un ami intime autre qu’Allah, car son cœur était rempli d’amour, de grandeur et de connaissance pour Allah, et il n’y avait plus de place pour autrui. En effet, le fait de prendre un ami intime n’est destiné qu’à une seule personne, et s’il avait dû prendre quelqu’un comme ami intime au sein de sa communauté, alors il aurait pris Abû Bakr Aṣ-Ṣiddîq (qu’Allah l’agrée). Cela indique le mérite d’Abû Bakr (qu’Allah l’agrée) et qu'il était celui qui devait devenir calife après lui. Ensuite, le Prophète (sur lui la paix et le salut) évoqua l’exagération des juifs et des chrétiens au sujet des tombes de leurs Prophètes au point d'avoir fait de celles-ci des lieux de culte et de prière où ils donnaient des associés à Allah, Gloire et Pureté à Lui. De ce fait, il a interdit à sa communauté de faire la même chose qu’eux. De plus, les chrétiens n’ont eu qu’un seul Prophète - qui ne fut autre que Jésus (« ‘Îssâ »), sur lui la paix - et, malgré cela, ils crurent qu’il avait une tombe sur terre. Alors qu’en vérité, [il n’a pas de tombe car] il a été élevé auprès d’Allah, sans être crucifié ni enterré.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions