عن أبي بَكْرَةَ- رضي الله عنه - عن النبي -صلى الله عليه وسلم- أنه قال: «أَلا أُنَبِّئُكم بِأَكْبَرِ الْكَبَائِر؟»- ثَلاثا- قُلْنَا: بَلى يا رسول الله، قَالَ: «الإِشْرَاكُ بِالله وَعُقُوقُ الوالدين، وكان مُتَّكِئاً فَجَلس، وَقَال: ألا وَقَوْلُ الزور، وَشهَادَةُ الزُّور»، فَما زال يُكَرِّرُها حتى قُلنَا: لَيْتَه سَكَت.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Bakrah (qu'Allah l'agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et salut) a dit par trois fois : « Ne vous informerais-je pas des plus grands des péchés majeurs ? » Nous dîmes : « Mais si ! Ô Messager d'Allah ! » Alors, il mentionna : « L'association à Allah, la désobéissance aux parents... » Puis, alors qu'il était accoudé, il se mit assis et dit : « Et la parole mensongère, le faux témoignage... » Il ne cessa de répéter cela au point où nous nous dîmes : « Si seulement il s'était tu ! »

L'explication

Le Messager d'Allah (sur lui la paix et salut) a dit à ses Compagnons : « Ne vous informerais-je pas des plus grands des péchés majeurs ? » Il mentionna alors ces trois péchés qui sont : L'association à Allah, qui est une offense vis-à-vis du principe de la divinité [d'Allah] en prenant ainsi Son droit, Gloire et Pureté à Lui, et l'attribuant à l’une des créatures impuissantes qui ne le mérite pas. La désobéissance aux parents, qui est un péché abominable car il consiste à rétribuer la bienfaisance par la malveillance envers les personnes les plus proches. Enfin, le faux témoignage, qui est, de manière générale, une parole forgée, mensongère et à travers laquelle on rabaisse la personne à qui l'on s'en prend permettant ainsi de s'accaparer ses biens ou de porter atteinte à son honneur, ou autres choses semblables.

La traduction: L'anglais Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan
Présentation des traductions