عن النعمان بن بشير -رضي الله عنه- قال: سمعت النبي -صلى الله عليه وسلم- يقول: «إن الحلال بيِّن وإن الحرام بين، وبينهما أمور مُشْتَبِهَاتٌ لا يعلمهن كثير من الناس، فمن اتقى الشُّبُهات فقد اسْتَبْرَأ لدينه وعرضه، ومن وقع في الشبهات وقع في الحرام، كالراعي يرعى حول الحِمى يوشك أن يَرْتَع فيه، ألا وإن لكل مَلِك حِمى، ألا وإن حِمى الله محارمه، ألا وإن في الجسد مُضغة إذا صلحت صلح الجسد كله وإذا فسدت فسد الجسد كله ألا وهي القلب».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

An-Nu’mân ibn Bachîr (qu’Allah l’agrée) a dit : « J'ai entendu le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dire : " Certes, le licite est évident et l’illicite est évident. Entre les deux, il existe des affaires ambiguës que nombre de gens ne connaissent pas. Celui qui se prémunit contre ces ambiguïtés préserve sa religion et son honneur. Quant à celui qui y tombe, il tombe dans l’illicite. Il est à l’image du berger qui fait paître son troupeau autour d’un enclos. Peu s’en faut qu’il l’y fasse paître. Or, chaque roi dispose d’un enclos. Et l’enclos d’Allah, ce sont Ses interdits. Certes, il y a dans le corps un morceau de chair : s’il est sain, tout le corps sera sain. Et s’il est corrompu, tout le corps sera corrompu. Et ce morceau est le cœur ! " »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Ce qu’Allah et Son Messager (sur lui la paix et le salut) ont rendu licite ou illicite est parfaitement clair. Ce qui est craint pour le musulman concerne les choses ambiguës et équivoques. Celui qui délaisse les choses qu’il considère comme étant ambiguës aura préservé sa religion, évité de tomber dans l’illicite et préservé son honneur contre les paroles et les critiques des gens à son égard du fait qu’il ait commis des choses ambiguës. Quant à celui qui ne s’écarte pas des choses ambiguës, il aura poussé sa personne dans l’illicite et aura fait en sorte que les gens médisent de lui et entachent son honneur. Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a comparé celui qui accomplit des choses ambiguës à un berger qui fait paître son troupeau de chameaux ou de moutons autour d’un enclos protégé par son propriétaire et peu s’en faut que ses bêtes y pénètrent pour y paître étant donné la proximité de la frontière. Ainsi donc, celui qui commet des choses ambiguës s’approchera inévitablement de ce qui est manifestement illicite et finira par y tomber. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a fait allusion au fait que les œuvres apparentes indiquent et prouvent la piété ou la corruption des œuvres cachées. Il a clairement montré qu’il y avait un morceau de chair dans le corps (il s'agit du cœur) qui rendait le corps sain si celui-ci était sain et corrompu s’il était corrompu.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions