La catégorie: Le dogme .

عن أبي ذر الغفاري -رضي الله عنه- عن النبي -صلى الله عليه وسلم- فيما يرويه عن ربه: «يا عبادي، إني حرَّمتُ الظلمَ على نفسي وجعلتُه بينكم محرَّمًا فلا تَظَالموا، يا عبادي، كلكم ضالٌّ إلا من هديتُه فاستهدوني أَهْدَكِم، يا عبادي، كلكم جائِعٌ إلا من أطعمته فاستطعموني أطعمكم، يا عبادي، كلكم عارٍ إلا من كسوتُه فاسْتَكْسُوني أَكْسُكُم، يا عبادي، إنكم تُخطئون بالليل والنهار وأنا أغفر الذنوبَ جميعًا فاستغفروني أغفرْ لكم، ياعبادي، إنكم لن تَبلغوا ضَرِّي فتَضُرُّونِي ولن تَبْلُغوا نَفْعِي فتَنْفَعُوني، يا عبادي، لو أن أولَكم وآخِرَكم وإنسَكم وجِنَّكم كانوا على أتْقَى قلبِ رجلٍ واحد منكم ما زاد ذلك في ملكي شيئًا، يا عبادي، لو أن أوَّلَكم وآخِرَكم وإنسَكم وجِنَّكم كانوا على أفْجَرِ قلب رجل واحد منكم ما نقص ذلك من ملكي شيئًا، يا عبادي، لو أن أولكم وآخركم وإنسكم وجنكم قاموا في صَعِيدٍ واحد فسألوني فأعطيت كلَّ واحدٍ مسألتَه ما نقص ذلك مما عندي إلا كما يَنْقُصُ المِخْيَطُ إذا أُدخل البحر، يا عبادي، إنما هي أعمالكم أُحْصِيها لكم ثم أُوَفِّيكُم إياها فمن وجد خيرًا فليحمد الله ومن وجد غير ذلك فلا يلومن إلا نفسه».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Dharr Al-Ghifârî (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : Allah, le Glorieux, l’Exalté a dit : « Ô Mes serviteurs ! Je Me suis interdit l’injustice et Je l’ai rendue interdite entre vous. Ne soyez donc pas injustes les uns envers les autres ! Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous égarés, sauf celui que Je guide. Demandez-Moi donc de vous guider, Je vous guiderai ! Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous affamés, sauf celui que Je nourris. Demandez-Moi donc de vous nourrir, Je vous nourrirai ! Ô Mes serviteurs ! Vous êtes tous nus, sauf celui que Je vêts. Demandez-Moi donc de vous vêtir, Je vous vêtirai ! Ô Mes serviteurs ! Vous commettez des fautes de nuit comme de jour, et c’est Moi qui pardonne tous les péchés. Demandez-Moi donc de vous pardonner, Je vous pardonnerai ! Ô Mes serviteurs ! Vous n’atteindrez jamais une capacité de nuisance au point de Me nuire et vous n’atteindrez jamais une capacité d’utilité au point de M’être utiles ! Ô Mes serviteurs ! Si le premier et le dernier d’entre vous, hommes et djinns confondus, avaient le cœur de l’homme le plus pieux parmi vous, cela n’ajouterai rien à Mon royaume ! Ô Mes serviteurs ! Si le premier et le dernier d’entre vous, hommes et djinns confondus, avaient le cœur de l’homme le plus pervers parmi vous, cela ne diminuerait en rien Mon royaume ! Ô Mes serviteurs ! Si le premier et le dernier d’entre vous, hommes et djinns confondus, se réunissaient dans une même plaine pour Me solliciter et que Je donnais à chacun satisfaction, cela ne diminuerait ce qu’il y a auprès de Moi que de ce qu’une aiguille plongée dans l’eau diminuerait de l’océan ! Ô Mes serviteurs ! Ce ne sont que vos œuvres que Je recense pour vous en vue de vous en rétribuer pleinement. Quiconque trouve un bien, qu’il loue Allah ! Quant à celui qui trouve autre chose, qu’il ne blâme que sa personne ! »

L'explication

Ce ḥadith est un ḥadith divin et contient des points importants au sujet des bases de la religion, de ses corollaires et de ses bonnes manières. Il nous enseigne qu’Allah, gloire à Lui, s’est interdit l’injustice par générosité et bienfaisance de Sa part envers Ses serviteurs et l'a aussi rendue interdite entre Ses créatures. De ce fait, personne ne doit opprimer qui que ce soit. De plus, toute l’humanité est certes égarée du chemin de la Vérité sauf ceux qu’Allah guide et à qui Il accorde la réussite. Et celui qui invoque Allah, Il lui donnera la réussite et le guidera. En effet, l’humanité est indigente et a besoin d'Allah. Celui qui l’invoquera verra sa requête exaucée et sera protégé. De même, tous les serviteurs commettent des fautes, de nuit comme de jour, et c’est Allah qui les dissimule et leur pardonne lorsqu’Il est invoqué. Quoi que les serviteurs disent ou fassent, ils ne pourront jamais nuire à Allah, ni Lui être utiles. S’ils avaient le cœur de l’homme le plus pieux parmi eux ou celui du plus pervers, leur piété n’ajouterait rien au royaume d’Allah et leur perversité ne diminuerait en rien Son royaume car ils sont faibles et indigents ayant besoin d'Allah, dépendants de Lui à chaque instant, à toute époque et en tout lieu. En outre, s’ils se réunissaient dans une même plaine pour Le solliciter et qu’Il donnait à chacun satisfaction, cela ne diminuerait en rien de ce qu’il y a auprès de Lui. Il en est ainsi parce que les trésors d’Allah sont vastes et immenses et rien ne les épuisera. Il est le Généreux de nuit comme de jour. Enfin, Il préserve toutes les œuvres des serviteurs et Il les recense qu’elles soient à leur avantage ou à leur détriment, pour ensuite les en rétribuer pleinement au Jour de la Résurrection. Par conséquent, quiconque trouve la récompense de ses œuvres bonnes, qu’il loue Allah de l’avoir aidé à Lui obéir ! Quant à celui qui trouve autre chose en guise de rétribution pour ses œuvres accomplies, qu’il ne blâme que sa personne dont l’âme, très incitatrice au mal, l’aura guidé à la perdition !

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois
Présentation des traductions