عن ابن عباس -رضي الله عنهما-: أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- لما بعث معاذا إلى اليمن قال له: "إنك تأتي قوما من أهل الكتاب، فليكن أولَ ما تدعوهم إليه شهادة أن لا إله إلا الله" -وفي رواية: "إلى أن يوحدوا الله-، فإن هم أطاعوك لذلك فأعلمهم أن الله افترض عليهم خمس صلوات في كل يوم وليلة، فإن هم أطاعوك لذلك فأعلمهم أن الله افترض عليهم صدقة تؤخذ من أغنيائهم فَتُرَدُّ على فقرائهم، فإن هم أطاعوك لذلك فإياك وكَرَائِمَ أموالِهم، واتق دعوة المظلوم فإنه ليس بينها وبين الله حجاب".
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) relate que le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit à Mu’âdh (qu’Allah l’agrée) lorsqu’il l’envoya au Yémen : « Tu vas te rendre chez un peuple de gens du Livre [i.e. : les juifs et les chrétiens]. Fais donc en sorte que la première chose à laquelle tu les invites soit d’attester qu’il n’y ait aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah ! » Et dans une autre version : « ... soit qu’ils vouent un culte unique à Allah. S’ils t’obéissent sur ce point, alors informe-les qu’Allah leur a rendu obligatoire l’accomplissement de cinq prières, de jour comme de nuit. S’ils t’obéissent sur ce point, alors informe-les qu’Allah leur a rendu obligatoire le versement d’une aumône prélevée sur les plus riches d’entre eux et redistribuée aux plus pauvres. S’ils t’obéissent sur ce point, alors fais en sorte de ne pas prendre leurs biens les plus précieux, et redoute l’invocation de l’opprimé car il n’y a pas de voile entre elle et Allah. »

L'explication

Le prophète (sur lui la paix et le salut) envoya Mu’âdh (qu’Allah l’agrée) au Yémen afin d’appeler les gens à Allah et leur enseigner Sa religion avec une démarche [précise] à suivre lors de sa prédication. Le prophète informa son compagnon qu’il allait rencontrer un peuple de juifs et de chrétiens possédant une science mais qui aime aussi les polémiques et les querelles. Il devait donc être prêt à débattre avec eux et à repousser leurs ambiguïtés mais aussi faire en sorte que la première chose à laquelle il les invite soit de commencer par les priorités avant de passer aux choses de moindre importance. Avant toute chose, il devait appeler les gens à corriger leur croyance (« Al ‘Aqîdah ») car elle est la base. Puis, s’ils lui obéissaient à ce sujet, alors il devait leur ordonner l’accomplissement de la prière (« As-Salât ») qui est la plus importante des obligations après l’Unicité (« At-Tawhîd »). S’ils accomplissaient la prière, alors il devait ordonner à leurs riches de verser une aumône sur leurs biens (« Az-Zakât ») aux plus pauvres dans le but de les aider et de remercier Allah. Toutefois, le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) mis en garde Mu’âdh (qu’Allah l’agrée) de ne pas prendre leurs biens les plus précieux car l’obligation est d’uniquement de prendre de leurs biens de valeur moyenne. Enfin, il l’exhorta à être équitable et à n’opprimer personne qui pourrait invoquer Allah contre lui car l’invocation de l’opprimé est une invocation exaucée.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions