عن أَبِي حَازِمِ بْن دِينَارٍ:
أَنَّ رِجَالًا أَتَوْا سَهْلَ بْنَ سَعْدٍ السَّاعِدِيَّ، وَقَدِ امْتَرَوْا فِي الْمِنْبَرِ مِمَّ عُودُهُ، فَسَأَلُوهُ عَنْ ذَلِكَ، فَقَالَ: وَاللهِ إِنِّي لَأَعْرِفُ مِمَّا هُوَ، وَلَقَدْ رَأَيْتُهُ أَوَّلَ يَوْمٍ وُضِعَ، وَأَوَّلَ يَوْمٍ جَلَسَ عَلَيْهِ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، أَرْسَلَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إِلَى فُلَانَةَ -امْرَأَةٍ من الأنصار قَدْ سَمَّاهَا سَهْلٌ-: «مُرِي غُلَامَكِ النَّجَّارَ أَنْ يَعْمَلَ لِي أَعْوَادًا أَجْلِسُ عَلَيْهِنَّ إِذَا كَلَّمْتُ النَّاسَ»، فَأَمَرَتْهُ فَعَمِلَهَا مِنْ طَرْفَاءِ الْغَابَةِ، ثُمَّ جَاءَ بِهَا، فَأَرْسَلَتْ إِلَى رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، فَأَمَرَ بِهَا فَوُضِعَتْ هَاهُنَا، ثُمَّ رَأَيْتُ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ صَلَّى عَلَيْهَا وَكَبَّرَ وَهُوَ عَلَيْهَا، ثُمَّ رَكَعَ وَهُوَ عَلَيْهَا، ثُمَّ نَزَلَ الْقَهْقَرَى، فَسَجَدَ فِي أَصْلِ الْمِنْبَرِ ثُمَّ عَادَ، فَلَمَّا فَرَغَ أَقْبَلَ عَلَى النَّاسِ فَقَالَ: «أَيُّهَا النَّاسُ، إِنَّمَا صَنَعْتُ هَذَا لِتَأْتَمُّوا وَلِتَعَلَّمُوا صَلَاتِي».

[صحيح] - [متفق عليه]
المزيــد ...

D'après Abî Hâzim ibn Dînâr :
Des hommes vinrent à Sahl ibn Sa’d As-Sâ’idî et ils divergeaient concernant d’où venait le bois de la chaire (Al Minbar). Alors, ils l’interrogèrent à propos de cela et il [leur] a dit : « Par Allah ! Je sais de quel bois la chaire a été faite et assurément je l’ai vu le premier jour où elle a été posée, le premier jour où le Messager d’Allah ﷺ s’est assis dessus. Le Messager d’Allah ﷺ envoya chercher telle femme - une femme des Ansârs dont Sahl mentionna son nom - et il lui a dit : « Ordonne à ton esclave charpentier de me préparer des morceaux de bois [c’est-à-dire : une chaire] sur lesquels je pourrai m’asseoir au moment je m’adresserai aux gens. » Alors, elle ordonna à son esclave charpentier qui fabriqua un minbar à partir du tamaris de la forêt. Ensuite, il la lui apporta. La femme envoya alors cela au Messager d’Allah ﷺ qui ordonna qu’il soit posé ici. Puis, j’ai vu le Messager d’Allah ﷺ prier dessus. Il proclama la grandeur d’Allah dessus, il s’inclina dessus, ensuite il descendit en reculant et il se prosterna [sur le sol] à la base de la chaire. Puis, il recommença [en montant de nouveau sur la chaire]. Lorsqu’il eut terminé la prière, il se retourna vers les gens et a dit : « Ô gens ! J’ai fait cela pour que vous puissiez me suivre et que vous appreniez ma prière. »

Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

Des hommes se rendirent auprès d'un des Compagnons (qu'Allah les agrée) pour l'interroger concernant le minbar prophétique sur lequel le Messager d'Allah ﷺ se tenait et comment était-il fabriqué. Ils discutèrent et se disputèrent à son propos, alors Sahl leur mentionna que le Prophète ﷺ l'avait envoyé auprès d'une femme des Ansârs qui possédait un domestique menuisier. Il lui a dit : " Ordonne à ton jeune garçon de me fabriquer un minbar sur lequel je m'assiérai au moment où je parle aux gens. La femme acquiesça et ordonna à son jeune garçon de fabriquer un minbar pour le Prophète ﷺ à base d'un arbre de tamaris. Lorsqu'il l'achèva, la femme l'envoya au Prophète ﷺ qui lui ordonna de le placer dans la mosquée. Ensuite, le Prophète ﷺ pria dessus, proclama la grandeur d'Allah tout en étant dessus, s'inclina en étant encore dessus, puis il en descendit, recula légèrement en arrière sans tourner son visage en arrière et là il se prosterna à la base du minbar. Ensuite, il recommença de même et quand il acheva sa prière, il se tourna vers les gens et a dit : " Ô gens ! J'ai fait cela pour que vous me suiviez en tant qu'imam et que vous appreniez ma prière. "

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Indien Vietnamese Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Malayalam Swahili Tamoul Birman Thaïlandais pachtou Assamais Albanais السويدية الأمهرية
Présentation des traductions

Parmi les points profitables de ce hadith

  1. La recommandation de prendre un minbar et que l'imam prononce son discours en étant dessus. L'utilité de cela est la transmission du discours et que les gens entendent bien le discours.
  2. La permission de prier sur le minbar en guise d'enseignement et la permission pour l'imam d'être au-dessus des fidèles en cas de besoin.
  3. La permission de chercher assistance auprès des artisans concernant les besoins des musulmans.
  4. La permission de légèrement bouger dans la prière en cas de besoin.
  5. La permission pour le fidèle de regarder vers son imam dans la prière pour qu'il apprenne de sa part et cela n'infirme pas le recueillement.