عن أبي طلحة -رضي الله عنه-: أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: «لا تدخل الملائكة بَيْتَا فيه كلب ولا صُورة». عن ابن عمر -رضي الله عنهما-، قال: وعد رسول الله -صلى الله عليه وسلم- جبريل أن يَأتِيَهُ، فَرَاثَ عليه حتى اشْتَدَّ على رسول الله -صلى الله عليه وسلم- فخرج فَلَقِيَهُ جبريل فَشَكَا إليه، فقال: إنا لا نَدْخُل بَيْتَا فيه كلب ولا صُورة. عن عائشة -رضي الله عنها-، قالت: واعد رسول الله -صلى الله عليه وسلم- جبريل عليه السلام، في ساعة أن يأتيه، فجاءت تلك الساعة ولم يَأتِهِ! قالت: وكان بِيَدِه عصا، فَطَرَحَها من يَدِهِ وهو يقول: «ما يُخْلِفُ الله وَعْدَهُ ولا رُسُلُهُ» ثم التَفَتَ، فإذا جَرْوُ كلب تحت سريره. فقال: «متى دخل هذا الكلب؟» فقلت: والله ما دَرَيْتُ به، فأمر به فأخرج، فجاءه جبريل -عليه السلام- فقال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «وعَدْتَنِي، فَجَلَسْتُ لك ولم تَأتِني» فقال: مَنَعَنِي الكلب الذي كان في بيتك، إنا لا نَدْخُل بَيْتَا فيه كلب ولا صورة.
[صحيح.] - [حديث أبي طلحة متفق عليه. حديث ابن عمر رواه البخاري. حديث عائشة رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Ṭalḥah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Les Anges n’entrent pas dans une maison où se trouve un chien ou une image. » Ibn ‘Umar (qu’Allah l'agrée, lui et son père) relate : « Jibrîl avait promis au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) de venir le voir, mais il tarda à le faire, ce qui attrista le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). Puis, ce dernier sortit et rencontra Jibrîl auquel il se plaignit de son retard. Jibrîl lui dit alors : « Nous n’entrons pas dans une maison où se trouve un chien ou une image. » ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) relate : « Jibrîl avait promis au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) de venir le voir à un moment déterminé. Mais, le moment venu, il ne vint pas. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) jeta alors un bâton qu’il tenait dans sa main et dit : " Allah ne trahit pas Sa promesse ! Et Ses Messagers non plus ! " Puis, en tournant la tête, il aperçut un chiot, sous son lit. Il dit : " Qui a fait entrer ce chien ? - J’ai répondu : Par Allah ! Je ne savais même pas qu’il était là ! " Alors, à sa demande, on fit sortir le chiot. Lorsque Jibrîl vint à sa rencontre, le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) lui a dit : " Tu m’avais promis de venir ! Je t’ai attendu mais tu n’es pas venu ! - Il répondit : Je ne suis pas venu à cause du chien qui était chez toi ! En effet, nous n’entrons pas dans une maison où se trouve un chien ou une image. " »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî - Rapporté par Muslim - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Le hadith signifie que les Anges, qui sont des créatures pures et nobles, une élite d’honorables dévots, refusent d’entrer dans une maison dans laquelle se trouve un chien ou une image représentant un être humain ou un animal. On parle ici des chiens et des images qu’il est interdit de posséder. S’il s’agit de ce qui est autorisé, comme les chiens qu’on utilise pour la chasse, au champ, ou pour garder les bêtes, etc… et les images auxquelles on n’accorde aucune considération, comme celles présentes sur les coussins, les oreillers, etc. Alors, cela n’empêche pas les Anges d’entrer.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions