عن المقداد بن الأسود -رضي الله عنه- قال: قُلْتُ لرسولِ اللهِ -صلى الله عليه وسلم-: أَرَأَيْتَ إِنْ لَقِيتُ رَجُلًا مِن الكفارِ، فَاقْتَتَلْنَا، فضربَ إِحْدَى يَدَيَّ بالسيفِ، فَقَطَعَهَا، ثُمَّ لَاذَ مِنِّي بشجرةٍ، فقال: أَسْلَمْتُ للهِ، أَأَقْتُلُهُ يا رسولَ اللهِ بَعْدَ أَنْ قَالها؟ فقال: «لا تَقْتُلْهُ» فقلتُ: يا رسولَ اللهِ، قَطَعَ إِحْدَى يَدَيَّ، ثُمَّ قال ذلك بعد ما قَطَعَهَا؟! فقال: «لا تَقْتُلْهُ، فَإِنْ قَتَلْتَهُ فَإِنَّهُ بِمَنْزِلَتِكَ قَبْلَ أَنْ تَقْتُلَهُ، وَإِنَّكَ بِمَنْزِلَتِهِ قَبْلَ أَنْ يَقُولَ كَلِمَتَهُ التي قالَ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Ma’bad Al Miqdâd Ibn Al Aswad (qu’Allah l’agrée) relate qu’il a dit au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) : « Vois-tu si je rencontre un mécréant qui me combat, me tranche la main d’un coup de sabre, puis se réfugie derrière un arbre en déclarant : « Je me soumets à Allah ! » Ai-je le droit de le tuer, ô Messager d’Allah, après qu’il ait fait cette déclaration ? » _« Ne le tue pas ! » me répondit le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). _ « Ô Messager d’Allah ! » repris-je « Il m’a coupé la main et ce n’est qu’après cela qu’il l’a dit. Puis-je le tuer ? » _ « Ne le tue pas ! Car si tu le tues, alors il sera dans ta position avant que tu ne le tues et toi tu seras dans la sienne avant qu’il ne formule sa déclaration. »

L'explication

Abû Ma’bad Al Miqdâd Ibn Al Aswad (qu’Allah l’agrée) relate qu’il a demandé au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) : « Vois-tu si je rencontre un mécréant qui me combat, me tranche la main d’un coup de sabre, puis se réfugie derrière un arbre en déclarant : « J’atteste qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah ! Puis-je le tuer après qu’il ait fait cette déclaration ? » Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) me répondit alors : « Ne le tue pas ! » Je répondis : « Ô Messager d’Allah ! Il m’a coupé une de mes mains et ce n’est qu’après cela qu’il l’a dit afin que je ne puisse pas le tuer ! » Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) répéta : « Ne le tue pas ! Car si tu le tues, alors il sera dans ta position avant que tu ne le tues… » C’est-à-dire : son sang sera protégé et il sera illicite de le tuer après qu’il ait déclaré qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah. Tout comme toi tu l’étais avant de le tuer. « … et toi tu seras dans la sienne avant qu’il ne formule sa déclaration. » C’est-à-dire : après sa mort, ton sang ne sera plus protégé et il sera licite de te tuer tout comme lui l’était avant de dire son attestation de foi : il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions