عن أبي هريرة -رضي الله عنه- مرفوعاً: «ما مِنْ يومٍ يُصْبِحُ العِبادُ فيهِ إلا مَلَكَانِ يَنْزِلَانِ، فيقولُ أَحَدُهُمَا: اللهُمَّ أَعْطِ مُنْفِقًا خَلَفًا، ويقولُ الآخَرُ: اللهُمَّ أَعْطِ مُمْسِكًا تَلَفًا».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Il n'est pas un jour où les serviteurs arrivent au matin sans que deux Anges ne descendent des cieux ; l’un d'entre eux dit : « Ô Allah ! Accorde compensation à la personne qui dépense ! » L’autre dit : « Ô Allah ! Accorde ruine à la personne avare ! »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Il n'est pas un jour où les serviteurs arrivent au matin sans que deux Anges descendent des cieux ; l’un dit : « Ô Allah ! Accorde à la personne qui a dépensé généreusement sa fortune dans les voies du bien, comme : des actes d’obéissances, des frais pour sa famille et ses invités, etc… une compensation en ce bas monde et dans l’au-delà ! » Et l'autre dit : « Ô Allah ! Accorde à l’avare qui refuse de dépenser dans ce qu’Allah lui a imposé la destruction de sa personne et la ruine dans ses biens. »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions