عن عبد الله ابن عباس -رضي الله عنهما- كان عمر -رضي الله عنه- يُدْخِلُنِي مع أَشْيَاخِ بَدْرٍ فَكَأَنَّ بَعْضَهُم وَجَدَ في نفسه، فقال: لم يُدْخِلُ هذا معنا ولنا أبناءٌ مثله؟! فقال عمر: إنه من حَيْثُ عَلِمْتُمْ! فدعاني ذاتَ يومٍ فأَدَخَلَنِي مَعَهُمْ فما رأيتُ أنه دعاني يَوْمَئِذٍ إلا لِيُرِيَهُم، قال: ما تقولون في قول الله:(إذا جاء نصر الله والفتح)، [الفتح: 1]، فقال بعضهم: أَمَرَنَا نَحْمَدُ اللهَ ونَسْتَغْفِرُهُ إذا نصرنا وفَتَحَ علينا، وسكتَ بعضُهُم فَلَمْ يَقُلْ شيئًا، فقال لي: أكذلك تقولُ يا ابنَ عباس؟ فقلت: لا، قال: فما تقول؟ قلت: هو أَجَلُ رسولِ اللهِ -صلى الله عليه وسلم- أَعْلَمَهُ له، قال: "إذا جاء نصر الله والفتح" وذلك علامةُ أجلِكَ، "فسبح بحمد ربك واستغفره إنه كان توابا" فقال عمر -رضي الله عنه-: مَا أَعْلَمُ مِنْهَا إلَّا مَا تَقُولُ.
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) a dit : ‘Umar (qu’Allah l’agrée), me faisait participer à ses réunions avec les anciens de la bataille de Badr. Certains, vexés de me voir parmi eux, objectèrent : « Pourquoi fait-il siéger ce jeune garçon avec nous, alors que nous avons des enfants de son âge ? » ‘Umar (qu’Allah l’agrée) répondit : « vous connaissez sa valeur ! » Un jour, ‘Umar (qu’Allah l’agrée) les réunit tous, ainsi que moi, afin de leur prouver mes compétences. Une fois tous présent, il leur demanda : « Que dites-vous au sujet de l’interprétation de la parole d’Allah : {Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire…} ? » [Sourate : An-Nasr / Verset : 1)]. _« Allah nous ordonne de Le louer et de Lui demander pardon lorsqu’Il nous secourt et nous accorde la victoire. » répondirent certains. Les autres restèrent silencieux. _« C’est aussi ce que tu dis, ô Ibn ‘Abbâs ? » me demanda alors ‘Umar (qu’Allah l’agrée). _« Non ! » répondis-je. _« Que dis-tu alors ? » me demanda-t-il _« C’est l’annonce du terme de la vie du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) » répondis-je « Allah le lui a annoncé en disant : {Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire…}, alors cela sera ton terme, ainsi donc par la louange : {… célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car, certes, c’est Lui le grand Accueillant au repentir}. _« Je ne connais pas » dit ‘Umar (qu’Allah l’agrée) « d’autre interprétation de cette sourate que ce que tu viens de dire. »

L'explication

‘Umar (qu’Allah l’agrée) avait l’habitude de demander conseils aux personnes doués d’un jugement sage au sujet des questions qu’il ignorait. Il faisait participer à ses réunions les anciens de la bataille de Badr et les grands Compagnons (qu'Allah les agrée) et ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) qui n’était alors qu’un jeune garçon par rapport à eux y assistait. Certains étaient en colère à cause de cela et objectaient : « Comment fait-il siéger ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) avec nous, alors que nous avons des enfants de son âge ? » ‘Umar (qu’Allah l’agrée) voulut alors leur prouver les compétences de ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) dans la science, l’intelligence et la perspicacité. Il décida de les rassembler et convoqua aussi ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) avec eux. Puis, il leur récita la sourate : {Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire, et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d’Allah, alors, par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c’est Lui le grand Accueillant au repentir.} Lorsqu’il les interrogea au sujet de l’interprétation de cette sourate, les personnes présentes se divisèrent en deux groupes. Certains restèrent silencieux tandis que les autres répondirent : « Allah nous ordonne de Le louer et de Lui demander pardon quand Il nous secourt et nous accorde la victoire. » Mais, ‘Umar (qu’Allah l’agrée) voulait connaître la réelle signification de cette sourate et non son explication littérale. Il questionna donc ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) : « Quelle serait donc ton interprétation de cette sourate ? » Celui-ci répondit alors : « C'est l’annonce du terme de la vie du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). Allah (Gloire sur Lui) lui a donné un signe : {Lorsque vient le secours d’Allah ainsi que la victoire…}, c’est-à-dire : la conquête de La Mecque sera un signe de ta mort proche. {… alors, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c’est Lui le grand Accueillant au repentir.} ‘Umar (qu’Allah l’agrée) a alors dit : « Je ne connais pas d’autre interprétation de cette sourate que ce que tu viens de dire ! » Et c’est ainsi que le mérite de ‘AbdaLlah Ibn ‘Abbâs (qu’Allah les agrées tous les deux) se révéla.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions