عن عبد الله بن عمر -رضي الله عنهما- قال: سُئِلَ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- عن الماء وما يَنُوبُهُ من الدواب والسِّبَاعِ، فقال -صلى الله عليه وسلم-: «إذا كان الماء قُلَّتين لم يحمل الخَبَثَ».
[صحيح.] - [رواه أبو داود وابن ماجه والترمذي والنسائي والدارمي وأحمد.]
المزيــد ...

AbdaLlah Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah fut interrogé au sujet de l’eau à laquelle s’abreuvent les bêtes et les fauves. Le prophète répondit : « Si l’eau atteint le volume de deux jarres [littéralement : « Qullatayn »], alors elle ne peut être souillée. »
[Authentique] - [Rapporté par Ibn Mâjah - Rapporté par At-Tirmidhî - Rapporté par An-Nassâ'î - Rapporté par Abû Dâwud - Rapporté par Aḥmad - Rapporté par Ad-Dârimî]

L'explication

Le Prophète (sur lui la paix et le salut) [nous] explique que l’eau abondante ne peut être souillée par le simple fait d’être en contact avec une impureté tant que celle-ci n’a pas été altérée dans l’une de ses caractéristiques. A la différence de l’eau qui se trouve en petite quantité et qui sera généralement souillée car on suppose que l’une de ses caractéristiques sera altérée. Donc, si l’eau est en grande quantité et que l’une de ses caractéristiques [i.e : odeur, goût et couleur] a été modifiée par une impureté, alors elle ne sera plus considérée comme une eau purificatrice et nettoyante mais plutôt comme une eau souillée même si elle a atteint la quantité de deux jarres. En effet, ceci a été évoqué lors de cette question concernant le fait que des bêtes et des fauves s’abreuvaient à des points d’eau. Ceci prouve donc que leurs salives sont, en général, impures.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions