عَنْ جَابِرٍ رضي الله عنه قَالَ:
أَتَى النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ رَجُلٌ فَقَالَ: يَا رَسُولَ اللهِ، مَا الْمُوجِبَتَانِ؟ فَقَالَ: «مَنْ مَاتَ لَا يُشْرِكُ بِاللهِ شَيْئًا دَخَلَ الْجَنَّةَ، وَمَنْ مَاتَ يُشْرِكُ بِاللهِ شَيْئًا دَخَلَ النَّارَ»

[صحيح] - [رواه مسلم]
المزيــد ...

Jâbir (qu'Allah l'agrée) relate :
" Un homme est venu au Prophète (qu'Allah le couvre d'éloges et le préserve) et a demandé : " Ô Messager d'Allah ! Quelles sont les deux impératives ? - Il a alors répondu : " Quiconque meurt sans rien associer à Allah entrera au Paradis, et quiconque meurt en associant qui ou quoi que ce soit à à Allah entrera en Enfer ! "

Authentique. - Rapporté par Muslim.

L'explication

Un homme a interrogé le Prophète (qu'Allah le couvre d'éloges et le préserve) concernant les deux marques distinctives : celle qui rend obligatoire l'entrée au Paradis, et celle qui rend obligatoire l'entrée en Enfer. Il a alors répondu (qu'Allah le couvre d'éloges et le préserve) que la marque distinctive qui rend obligatoire l'entrée au Paradis est celle de l'individu qui meurt en adorant Allah, Seul, et sans rien Lui associer, et que la marque distinctive qui rend obligatoire l'entrée en Enfer et celle de l'individu qui meurt en associant quelqu'un ou quelque chose à Allah et donne ainsi un égal à Allah, semblable dans Sa Divinité, Sa Seigneurie, ou Ses Noms et Attributs.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Indien Vietnamese Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Malayalam Télougou Swahili Tamoul Birman Thaïlandais Allemand pachtou Assamais Albanais السويدية الأمهرية
Présentation des traductions

Parmi les points profitables de ce hadith

  1. Le mérite du monothéisme et le fait que quiconque meurt en étant croyant, sans rien associer à Allah, entre au Paradis.
  2. Le danger du polythéisme et le fait que quiconque meurt en associant qui ou quoi que ce soit à Allah entre en Enfer.
  3. Les désobéissants parmi les monothéistes sont sous la volonté d'Allah : s'il le veux, Il les châtie ; et s'Il le veux, Il leur pardonne. Ensuite, leur destination est le Paradis.