عن أبي سعيد الخُدْريِّ رضي الله عنه قال: سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول:
«‌مَنْ ‌رَأَى ‌مِنْكُمْ ‌مُنْكَرًا فَلْيُغَيِّرْهُ بِيَدِهِ، فَإِنْ لَمْ يَسْتَطِعْ فَبِلِسَانِهِ، فَإِنْ لَمْ يَسْتَطِعْ فَبِقَلْبِهِ، وَذَلِكَ أَضْعَفُ الْإِيمَانِ».

[صحيح] - [رواه مسلم]
المزيــد ...

Aboû Sa'îd Al-Khoudrî (qu'Allah l'agrée) relate : " J'ai entendu le Messager d'Allah (qu'Allah le couvre d'éloges et le préserve) dire :
" Quiconque d'entre vous voit quelque chose de blâmable, qu’il le change de sa main ! S'il ne peut pas, alors avec sa langue ! Et s'il ne peut pas, alors avec son cœur ! Et c'est là le plus faible niveau de la foi. "

Authentique. - Rapporté par Muslim.

L'explication

Le Prophète (qu'Allah le couvre d'éloges et le préserve) ordonne de changer le blâmable - et il s'agit de tout ce qu'Allah et Son Messager ont interdit - en fonction de la possibilité. Ainsi donc, si l'individu voit une chose blâmable et qu'il en a la capacité, il doit la changer de sa main. S'il en est incapable, il doit la changer avec sa langue. C'est à dire en l'interdisant [verbalement] à la personne qui s'y adonne, lui expliquant sa nocivité et en l'orientant vers le bien en lieu et place du mal. S'il est incapable d'agir ainsi, il doit la changer avec son cœur. C'est à dire qu'il doit détester cette chose blâmable et être déterminé, s'il avait la capacité de la changer, à le faire. Et le [fait de se contenter du] changement avec le cœur est le plus faible niveau de la foi concernant le changement du blâmable.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Indien Vietnamese Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Portugais Malayalam Télougou Swahili Tamoul Birman Thaïlandais Allemand pachtou Assamais Albanais السويدية الأمهرية
Présentation des traductions

Parmi les points profitables de ce hadith

  1. Le hadith est un fondement dans l'explication des différents niveaux du changement du blâmable.
  2. L'ordre d'aller graduellement dans l'interdiction du blâmable, chacun en fonction de sa possibilité et sa capacité.
  3. L'interdiction du blâmable est un thème considérable dans la religion, personne n'en est déchargé et chaque musulman en est responsable en fonction de sa capacité.
  4. Ordonner le convenable et interdire le blâmable fait partie des marques distinctives de la foi, et la foi augmente de même qu'elle diminue.
  5. L'interdiction du blâmable est conditionnée au fait de savoir que l'acte en question est blâmable.
  6. Changer le blâmable est conditionné au fait de ne pas entraîner un mal plus grand.
  7. Interdire le blâmable implique un comportement et des conditions que le musulman doit apprendre.
  8. Désapprouver le blâmable nécessite non seulement une orientation légitime mais aussi de la science et de la clairvoyance.
  9. Ne pas désapprouver par le cœur indique la faiblesse de la foi.