عن عبدالله بن عباس -رضي الله عنهما- أن النبي -صلى الله عليه وسلم- قال: «ما من أيام العمل الصالح فيها أحب إلى الله من هذه الأيام» يعني أيام العشر. قالوا: يا رسول الله، ولا الجهاد في سبيل الله؟ قال: «ولا الجهاد في سبيل الله، إلا رجل خرج بنفسه وماله، فلم يَرْجِعْ من ذلك بشيء»
[صحيح.] - [رواه البخاري، وهذا لفظ أبي داود وغيره.]
المزيــد ...

ʽAbdullah ibn ʽAbbâs (qu'Allah l'agrée, lui et son père) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Il n'y a pas de jours lors desquels les bonnes actions soient plus aimées auprès d'Allah que ces jours ! » C'est-à-dire : les dix premiers jours [du mois de Dhûl Ḥijjah]. Les Compagnons demandèrent : « Ô Messager d'Allah ! Pas même le combat dans la voie d'Allah ? - Il répondit : Pas même le combat dans la voie d'Allah ! Excepté un homme qui est sorti en personne et avec ses biens et dont rien de cela n'est revenu ! »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî - Rapporté par Abû Dâwud]

L'explication

« Il n'y a pas de jours lors desquels les bonnes actions soient plus aimées auprès d'Allah que ces jours ! », c'est à dire : les dix premiers jours du mois de Dhûl Ḥijjah. Les Compagnons demandèrent : « Ô Messager d'Allah ! Pas même le combat dans la voie d'Allah ? - Il répondit : Pas même le combat dans la voie d'Allah ! Excepté un homme qui est sorti en personne avec ses biens et dont rien de cela n'est revenu ! ». Sa parole : « Les bonnes actions » englobe : la prière, l'aumône, le jeûne, le rappel, la proclamation de la grandeur [d'Allah], la lecture du Coran, la piété filiale, [entretenir] le lien familial, la bienfaisance envers les créatures, le bon voisinage, ainsi que d'autres bonnes œuvres. Il est [aussi] recommandé de jeûner les dix premiers jours du mois de Dhûl Ḥijjah car ceci est inclus dans la généralité des bonnes œuvres sauf pour le jeûne du dixième jour qui est interdit car c'est le jour de la fête du sacrifice (« ‘Îd Al-Aḍḥâ’ »). Dans ce hadith, il y a la preuve du mérite des bonnes œuvres durant les dix premiers jours du mois de Dhûl Ḥijjah. Il y a aussi la preuve que le combat est l’une des meilleures œuvres. Voilà pourquoi, les Compagnons ont dit : « Pas même le combat dans la voie d'Allah ? » Il y a encore une preuve du mérite de cette rare situation où la personne sort au combat dans la voie d'Allah en personne et avec ses biens - c'est à dire : avec son arme et sa monture - puis il se fait tuer et prendre son arme et sa monture par l'ennemi. En effet, cette personne a bien perdu sa vie et ses biens dans la voie d'Allah et ainsi elle fait partie des meilleurs combattants et son œuvre est la meilleure des œuvres pieuses pendant les dix premiers jours du mois de Dhûl Ḥijjah. De plus, si cette œuvre est accomplie durant cette période, alors son mérite est décuplé (et multiplié).

La traduction: L'anglais Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions