عن أبي مُوسَى عبد اللَّه بن قيس -رضي الله عنه- «أنّ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- بَرِيءَ من الصَّالِقَةِ وَالحَالِقةِ وَالشَّاقَّةِ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Mûsâ 'AbduLlâh ibn Qays relate que : « Le Messager d'Allah - paix et salut sur lui - se désavoue de celle qui crie pour se lamenter, de celle qui se rase les cheveux [en signe de deuil] et de celle qui déchire ses vêtements. »

L'explication

Ce qu'Allah - Elevé et Exalté soit-Il - prend et ce qu'Il donne obéit à une sagesse parfaite et à un agissement droit. Quiconque va à l'encontre de cela et y fait obstacle, c’est comme s’il remettait en question la Prédestinée d’Allah et Son Décret qui sont l’intérêt, la sagesse et la base mêmes de la justice et du bon état des choses. C'est pourquoi le Prophète - paix et salut sur lui - a évoqué que celui qui se courrouce ou s’afflige du décret d'Allah n'est ni sur sa noble voie, ni en conformité avec son honorable tradition. En effet, ce genre de personne a dévié de la voie de ceux qui, lorsque le mal les atteint, s’affligent et s'irritent parce qu'ils sont attachés à ce bas monde et n'espèrent nullement gagner la récompense d'Allah et sa satisfaction à travers leur patience dont ils doivent faire preuve. Ainsi donc, il [i.e : Le Prophète - paix et salut sur lui -] se désavoue de quiconque dont la foi est si faible qu'ils ne supportent pas les malheurs qui les touchent et vont jusqu'à être courroucé, que ce soit par le cœur, ou par la parole en criant, en se lamentant, en invoquant le malheur et la malédiction, etc. ou par en acte en s'arrachant les cheveux, en se griffant les joues, etc. faisant ainsi revivre la coutume de l'ère préislamique. En fait, les alliés du Prophète - paix et salut sur lui - ne sont autres que ceux qui, lorsqu'un malheur les touche, se soumettent au décret d'Allah - le Très-Haut - et disent : {Nous appartenons à Allah et c’est vers Lui que nous retournons ; ceux-là reçoivent les éloges [de la part] de leur Seigneur et une miséricorde et ils sont les bien-guidés.} [Sourate : la Vache (2) / Verset : 156-157].

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions