عن أبي هريرة -رضي الله عنه- أن رجلاً قال: يا رسول الله، إن لي قَرابَة أصِلهم ويقطعوني، وأحسن إليهم ويُسيئُون إليَّ، وأحْلَمُ عنهم ويجهلون عليَّ، فقال: «لئن كنت كما قلت، فكأنما تُسِفُّهُمْ الْمَلَّ، ولا يزال معك من الله ظهير عليهم ما دمت على ذلك».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate qu’un homme a dit : « Ô Messager d’Allah ! J’essaie de maintenir les liens de parenté avec des proches mais ces derniers les rompent avec moi. Je suis bienfaisant envers eux mais, eux, me font du mal. Je les traite avec gentillesse tandis qu’ils me traitent brutalement. » « Si tu es vraiment tel que tu viens de dire » dit le prophète « c’est comme si tu leur faisais avaler de la cendre brûlante. Tu ne cesseras de trouver en Allah un soutien contre eux tant que tu te conduiras ainsi. »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Abu Hurayrah (qu’Allah l’agrée) rapporte qu’un homme a dit au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) : « J’ai des proches parents avec qui je maintiens les liens de parenté mais eux les rompent avec moi. Je suis bienfaisant envers eux mais, eux, me font du mal. Je les traite avec gentillesse tandis qu’ils me traitent brutalement. » C’est-à-dire : Que dois-je faire ? Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui répondit : « Si tu es vraiment tel que tu viens de dire, c’est comme si tu leur faisais avaler de la cendre brûlante. Tu ne cesseras pas de trouver en Allah un soutien contre eux tant que tu te conduiras ainsi. » C’est-à-dire : Allah te délivrera d’eux et Il te secourra, même si cela vient plus tard. « Les cendres chaudes » désignent les braises ardentes. « Tu leur enfonces » signifie : Tu leur fais avaler ces cendres en les enfonçant dans leur bouche. Ceci est une allusion afin de signifier que cette personne sera délivré de ces personnes [et qu’Allah le secourra]. Celui qui maintient le lien de parenté n’est pas celui qui simplement agit de même avec [celui qui maintient le lien avec] lui. Plutôt, c’est celui qui maintient le lien de parenté quand bien même les autres auraient rompu avec lui. Le voilà celui qui maintient véritablement le lien de parenté. Par conséquent, l’individu doit impérativement faire preuve de patience face et espérer la récompense d’Allah face aux torts et préjudices de ses proches, ses voisins, ses amis et des autres. Ainsi, il ne cessera pas de trouver en Allah un soutien contre eux et il sera le gagnant et eux les perdants. Qu’Allah nous accorde la réussite, ainsi qu’à vous-mêmes, dans là où se trouve le bien et ce qui est bon en ce bas monde et dans l’au-delà ! Source : Explication du livre : Les jardins des vertueux (Volume : 3 / Page : 613 à 614) [« Charh Riyâd As-Sâlihîn »], de l’éminent savant Ibn ‘Uthaymîn, qu’Allah lui fasse miséricorde !

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions