عن زيد بن أَرْقَم -رضي الله عنه- قال: خَرَجْنَا مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- في سَفَر أَصَاب الناس فيه شِدَّة، فقال عبد الله بن أُبَيٍّ: لاَ تُنْفِقُوا على من عِندَ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- حتى يَنْفَضُّوا، وقال: لَئِنْ رَجَعْنَا إلى المدينة لَيُخْرِجَنَّ الأَعَزُّ منها الأَذَلَّ، فَأَتَيْتُ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- فَأَخْبَرْتُه بذلك، فأَرْسَل إلى عبد الله بن أُبي، فاجْتَهَدَ يَمِينَه: ما فعل، فقالوا: كَذَب زَيْدٌ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- فَوَقَعَ في نَفْسِي ممَّا قَاَلُوه شِدَّة حتَّى أَنْزَل الله تعالى تَصْدِيقِي: (إذا جاءك المنافقون) ثم دعاهُم النبي -صلى الله عليه وسلم- لِيَسْتَغْفِرَ لهم فَلَوَّوْا رُؤُوسَهُم.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Zayd Ibn Arqam (qu’Allah l’agrée) raconte : « Alors que nous étions partis en voyage avec le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut), les gens furent atteints d’une difficulté. Abdullâh Ibn Ubayy dit alors : « Ne dépensez rien pour ceux qui sont avec le Messager d’Allah afin qu’ils s’écartent de lui. » Il dit aussi : « Si nous retournons à Médine, le plus puissant en expulsera le plus méprisable. » Je rapportai alors ses propos au Prophète (sur lui la paix et le salut) qui convoqua ‘Abdullâh Ibn Ubayy. Celui-ci jura de toutes ses forces qu’il n’avait jamais rien dit de tel et les gens accusèrent Zayd d’avoir menti. J’en ressentis alors une grande peine, jusqu’à ce qu’Allah confirme mes propos en révélant : {Et lorsque les hypocrites viennent à toi...}. Après cela, le Prophète (sur lui la paix et le salut) proposa aux hypocrites de venir pour qu’il implore le pardon d’Allah en leur faveur, mais ces derniers se détournèrent. »

L'explication

Zayd Ibn Arqam (qu’Allah l’agrée) raconte qu’il était en voyage avec le Prophète (sur lui la paix et le salut) qui était accompagné à la fois des croyants et des hypocrites. Les gens se trouvèrent dans la gêne et la détresse car ils manquaient de provisions. ‘Abdullâh Ibn Ubayy Ibn Salûl, le chef de la mécréance et de l’hypocrisie, en profita pour dire : {Ne dépensez pas pour ceux qui sont avec le Messager d’Allah afin qu’ils s'écartent de lui.} [Sourate : 63 / Verset : 7]. C’est-à-dire : Ne leur donnez rien afin qu’ils souffrent de la faim, se dispersent et délaissent le Prophète (sur lui la paix et le salut). L’hypocrite dit également : {Si nous revenons à Médine, alors le plus puissant en expulsera le plus méprisable.} [Sourate : 63 / Verset : 8]. C’est-à-dire : Lui et les siens expulseront le Prophète (sur lui la paix et le salut). Après avoir entendu ses propos, Zayd ibn Arqam se rendit auprès du Prophète (sur lui la paix et le salut) pour les lui rapporter et le prévenir. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) envoya donc quelqu’un à Ibn Salûl mais ce dernier jura autant qu’il le pouvait qu’il n’avait rien dit, comme ceci est l’habitude des hypocrites qui jurent mensongèrement. Quant au prophète (sur lui la paix et le salut), il se contentait simplement de ce que les hypocrites laissaient paraître et laissait à Allah le soin de s’occuper de leur for intérieur. Lorsque la nouvelle parvint à Zayd, ce dernier fut très peiné, car comme Ibn Salûl avait juré de toutes ses forces, les gens se mirent à dire que Zayd avait menti au Prophète (sur lui la paix te le salut). Finalement, Allah confirma les propos de Zayd en révélant la sourate : Les Hypocrites. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) appela donc ces derniers, et, à leur tête, ‘Abdullâh Ibn Salûl, pour qu’il demande à Allah de leur pardonner pour leurs propos gravissimes. Toutefois, ces derniers se détournèrent. Les hypocrites s’enorgueillirent et méprisèrent le Prophète (sur lui la paix et le salut) qui voulait implorer le pardon pour eux.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions