عن عمار بن ياسر -رضي الله عنهما- قال: «بَعَثَنِي النبي -صلى الله عليه وسلم- في حَاجَة، فَأَجْنَبْتُ، فَلَم أَجِد المَاءِ، فَتَمَرَّغْتُ فِي الصَّعِيدِ، كَمَا تَمَرَّغ الدَّابَّةُ، ثم أَتَيتُ النبي -صلى الله عليه وسلم- فَذَكَرتُ ذلك له، فقال: إِنَّمَا يَكْفِيك أن تَقُولَ بِيَدَيكَ هَكَذَا: ثُمَّ ضَرَب بِيَدَيهِ الأَرْضَ ضَرْبَةً وَاحِدَةً، ثُمَّ مَسَحَ الشِّمَالَ عَلَى اليَمِينِ، وظَاهِرَ كَفَّيهِ وَوَجهَهُ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

‘Ammâr Ibn Yâsser (qu’Allah l’agrée) raconte : « Le prophète (sur lui la paix et le salut) m’envoya régler une affaire. [Durant le voyage] Je me retrouvai en état de grande impureté (« Janâbah ») et sans eau pour me purifier. Je me roulai alors sur le sol, comme le ferait un animal. Une fois revenu auprès du prophète (sur lui la paix et le salut), je lui racontai ce qui s’était passé. « Il te suffisait » me dit-il « de faire cela avec tes mains » : il posa alors ses mains sur la surface du sol, une seule fois, puis essuya sa main gauche à l’aide sa main droite, avec le dessus des mains, puis son visage. »

L'explication

Le prophète (sur lui la paix et le salut) envoya ‘Ammâr Ibn Yâsser (qu’Allah l’agrée) en voyage pour régler certaines affaires. [Durant le voyage], ‘Ammâr se retrouva en état de grande impureté (« Janâbah ») mais sans eau pour se purifier. Il n’avait pas connaissance de l’autorisation de faire ses ablutions sèches (« At-Tayammum ») pour se purifier de la grande impureté. Il savait [uniquement] que cela était possible pour la petite impureté [mais non pour la grande]. Il réfléchit et arriva à la conclusion que lors du « Tayammum » pour faire ses petites ablutions il se purifiait à l’aide de la surface du sol sur certains membres de son corps, et que donc pour les grandes ablutions il devait utiliser la surface du sol sur tout le corps, comme il l’aurait fait s’il avait de l’eau. Il se mit donc à se rouler sur le sol pour frotter [tout] son corps [sur le sable], puis pria. Lorsqu’il revint auprès du prophète (sur lui la paix et le salut), le corps marqué par ce qu’il pensait être la bonne manière, il le questionna pour savoir s’il avait eu raison ou non ? Le prophète (sur lui la paix et le salut) lui répondit alors qu’il lui aurait suffi de poser ses mains sur la surface du sol, une seule fois, et d’essuyer ensuite avec sa main droite à l’aide de la gauche, avec le dessus des mains, puis [d’essuyer] son visage, exactement comme on l’aurait fait pour les petites ablutions.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions