عن عمر بن الخطاب -رضي الله عنه- «أنَّه جَاء إِلى الحَجَر الأَسوَدِ، فَقَبَّلَه، وقال: إِنِّي لَأَعلَم أَنَّك حَجَرٌ، لا تَضُرُّ ولا تَنفَعُ، ولَولاَ أَنِّي رَأَيتُ النبيَّ -صلَّى الله عليه وسلَّم- يُقَبِّلُك مَا قَبَّلتُك».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée) relate qu'il s'avança vers la pierre noire, l’embrassa et dit : « Je sais que tu n'es qu'une pierre, qui ne peut ni nuire, ni être d’aucune utilité ; et si je n'avais vu le Prophète (sur lui la paix et le salut) t'embrasser, je ne t'aurais pas embrasée ! »
-

L'explication

Aucun endroit, aucune période ni aucune autre chose ne peut être sanctifiée pour elle-même et sans que la religion ne lui attribue un caractère sacré. C'est pourquoi 'Umar ibn Al-Khaṭṭâb (qu'Allah l'agrée) se rendit à la pierre noire et l'embrassa au milieu des pèlerins, qui n'avaient cessé d'adorer et de vénérer les idoles que peu de temps auparavant. Il expliqua alors qu'il n'embrassait et ne vénérait pas la pierre noire de son propre chef, ou parce qu'elle pouvait causer du bien ou du mal, mais parce que cet acte est une pratique cultuelle qu'il a apprise du législateur (sur lui la paix et le salut). En effet, il l'a vu l'embrasser et l'a donc embrassée pour l'imiter et suivre son exemple et non pour innover et suivre sa propre opinion.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese Cinghalais
Présentation des traductions