عن عبد الرحمن بن أبي ليلى قال: «لقيني كَعْبُ بْنُ عُجْرَةَ فقال: ألا أُهْدِي لك هدية؟ إن النبي -صلى الله عليه وسلم- خرج علينا، فقلنا: يا رسول الله، قد عَلِمْنا الله كيف نُسَلِّمُ عليك؛ فكَيف نُصَلِّي عليك؟ فقال: قولوا: اللَّهُمَّ صَلِّ على محمد وعلى آل محمد؛ كما صَلَّيْتَ على إبراهيم، إنَّك حميد مجيد، وبَارِكْ على محمد وعلى آل محمد؛ كما باركت على إبراهيم، إنَّك حميد مجيد».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abdurahmân ibn Abî Laylâ relate : « Ka’b Ibn ‘Ujrah me croisa et me demanda : « Aimerais-tu que je t’offre un cadeau ? Un jour, le Prophète (sur lui la paix et le salut) vint nous voir, et nous lui demandâmes : « Tu nous as appris (ou : il nous a été enseigné) comment te saluer, mais comment devons-nous prier sur toi ? Il répondit : Dites : « Ô Allah, prie sur Muḥammad et sur la famille de Muḥammad, comme Tu as prié sur Ibrâhîm. Tu es certes, Le digne de louanges, Le glorieux. Et bénis Muḥammad et la famille de Muḥammad, comme Tu as béni Ibrâhîm. Tu es certes, Le digne de louanges, Le glorieux. » »

L'explication

Ce récit vient renforcer le rang et l’importance du noble Prophète (sur lui la paix et le salut) auprès de son Seigneur. En effet, ‘Abdurahmân ibn Abî Laylâ, l’un des plus savants et des plus illustres suiveurs des compagnons, rencontra le compagnon Ka’b ibn ‘Ujrah (qu’Allah l’agrée). Ce dernier lui demanda : « Aimerais-tu que je t’offre un cadeau ? » Les cadeaux les plus précieux qu’ils s’offraient étaient les sagesses et les réponses à des questions religieuses. ‘Abdurahmân se réjouit et lui dit : « Oui bien sûr ! Je le veux ». Ka’b (qu’Allah l’agrée) dit alors : « Le Prophète (sur lui la paix et le salut) nous croisa et nous lui demandâmes : « Ô envoyé d’Allah ! Tu nous as appris (ou : il nous a été enseigné) comment te saluer, mais comment doit-on prier sur toi ? Il répondit : « Dites… » et il leur enseigna comment prier sur lui correctement. Cette prière consiste à demander à Allah, Exalté soit-Il, qu’Il prie sur Son Prophète Muḥammad et sur sa famille. Le terme « famille » englobe les membres de sa famille qui sont croyants ou ceux qui le suivent dans sa religion. Il s'agit également de demander que cette prière soit aussi abondante et bénie que la prière sur Ibrâhîm, le père des Prophètes, et sur sa famille : c’est-à-dire tous les Prophètes et les pieux qui lui ont succédé. On implore enfin qu’Allah soit généreux en bienfaisances envers Muḥammad et sa famille telle que la bénédiction octroyée à la famille d’Ibrâhîm le fut. Allah est certes, Celui qui mérite toutes les louanges, Celui qui détient la gloire. Parmi Ses attributs, Il est également Celui dont les faveurs sont proches et sans limite. Il y a dans ce récit un point confus : les spécialistes de la rhétorique prétendent que le ressemblant a une position inférieure à celle du ressemblé. Or, il y a consensus que le Prophète est le meilleur de la création, alors pourquoi prier Allah, afin qu'Il prie sur lui et sa famille des prières équivalentes à celles qui ont été faites pour Ibrâhîm et sa famille ? La réponse la plus plausible est que la « famille » d’Ibrâhîm englobe tous les Prophètes après lui, et parmi eux le Prophète Muḥammad (sur lui la paix et le salut). Cela signifie que l'on invoque une prière pour le Prophète et sa famille semblable à celle qui a été faite pour tous les Prophètes depuis Ibrâhîm, lui inclus. Nul doute que la somme des prières faites pour tous les Prophètes est meilleure que celle faite seulement pour le Prophète Muḥammad. Et Allah est Le plus Savant.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions