عن أبي موسى الأشعري -رضي الله عنه- عن النبي -صلى الله عليه وسلم- قال: «مثَلُ المؤمن الذي يقرأ القرآن مَثَلُ الأُتْرُجَّةِ: ريحها طيب وطعمها طيب، ومَثَل المؤمن الذي لا يقرأ القرآن كمَثَلِ التمرة: لا ريح لها وطعمها حُلْوٌ، وَمَثل المنافق الذي يقرأ القرآن كمثل الريحانَة: ريحها طيب وطعمها مُرٌّ، وَمَثَل المنافق الذي لا يقرأ القرآن كمثل الحَنْظَلَةِ: ليس لها ريح وطعمها مُرٌّ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Mûsâ Al-Ash'arî (qu'Allah l'agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « L'exemple du croyant qui lit le Coran est celle du cédrat : son odeur est suave et sa saveur est agréable. L'exemple du croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle est inodore, mais sa saveur est douce. L'exemple de l'hypocrite qui lit le Coran est celle du myrte : son odeur est bonne, mais son goût est amer. L'exemple de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n'a pas d'odeur et son goût est amer. »
Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

« L'exemple du croyant qui lit le Coran », sa caractéristique est [vraiment] étonnante et de grande valeur étant donné la bonté de son cœur où la foi est ancrée, son repos à la lecture du Coran ainsi que le repos des gens au son de sa voix et leur rétribution à son écoute et lors de son enseignement. En effet, le croyant qui lit le Coran est un bien total pour sa personne ainsi que pour les autres. Il a traduit cela à travers sa parole : « qui lit » qui souligne le fait de lire le Coran de manière répétée et régulière jusqu'à en faire son habitude et sa coutume. Sa parole « L'exemple du croyant qui lit le Coran est celle du cédrat : son odeur est suave et sa saveur est agréable. » indique que les gens savourent son goût et sont apaisés par son odeur. Ce fruit a été spécifiquement mentionné car il fait partie des meilleurs fruits à travers le monde pour son odeur et non de manière générale même s'il est beau par son apparence, délicieux par son goût, doux par son toucher et fascinant lorsque les yeux le contemplent. Et « L'exemple du croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle est inodore, mais sa saveur est douce. » En effet, son appartenance à la foi est semblable au goût de la datte du fait que la saveur de celle-ci est non apparente et qu'aucune odeur ne s'en dégage tout comme aucune lecture ne se dégage de lui qui pourrait tranquilliser les gens qui l'écouteraient. Par conséquent, le croyant qui lit le Coran est bien meilleur que celui qui ne le lit pas. Et « qui ne lit pas le Coran » signifie : qui ne l'apprend pas. « L'exemple de l'hypocrite qui lit le Coran » vu que son for intérieur est dénué de foi mais que, malgré cela, les gens se tranquillisent en écoutant sa lecture alors qu'il est intrinsèquement mauvais et qu'il n'y a pas de bien en lui. En effet, l'hypocrite est celui qui montre en apparence qu'il est musulman tandis que son cœur est mécréant - qu'Allah nous en préserve ! - De plus, il y a des hypocrites qui lisent le Coran d'une belle récitation harmonieusement psalmodiée, mais ce sont quand même des hypocrites - qu'Allah nous en préserve ! - Sa parole : « son exemple est celle du myrte : son odeur est bonne mais son goût est amer. » Effectivement, son odeur est bonne à l'image de sa lecture mais son goût est amer comme sa mécréance étant donné la nature malveillante et la mauvaise intention [qui caractérisent les hypocrites]. Sa parole : « L'exemple de l'hypocrite qui ne lit pas le Coran » vu que son for intérieur est dénué de foi et que son apparence n’est en rien profitable, bien au contraire elle est même entourée de choses nuisibles. Sa parole : « son exemple est celle de la coloquinte : elle n'a pas d'odeur et son goût est amer. » L’absence totale d'odeur de celle-ci est à l'image de l’absence totale de la sienne du fait qu'il ne lit pas du tout le Coran. Il ne possède pas une once de Coran dont les gens pourraient tirer bénéfice. En somme, l’absence totale de goût suave et doux est semblable à l’absence totale de sa foi. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) a donné ces exemples du croyant et de l'hypocrite et a clairement expliqué les différentes catégories de gens au regard du Livre d'Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur. Par conséquent, mon cher frère musulman, aspire ardemment à faire partie des croyants qui lisent le Coran et le récitent comme il se doit jusqu'à ce que tu sois semblable au cédrat dont l'odeur est bonne et suave et la saveur douce et agréable. Et c'est Allah qui donne la réussite !

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions