عن أبي هريرة -رضي الله عنه- أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- كانَ يقولُ في سجودِهِ: «اللَّهُمَّ اغْفِرْ لي ذَنْبِي كُلَّهُ: دِقَّهُ وَجِلَّهُ، وَأَوَّلَهُ وَآخِرَهُ، وَعَلاَنِيَتَهُ وَسِرَّهُ».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) disait lors de sa prosternation : « Ô Allah ! Pardonne-moi tous mes péchés ! L’insignifiant et le considérable, le premier et le dernier d’entre eux, qu’ils aient été commis ouvertement ou en secret ! »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que lorsque le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) était prosterné, il disait : « Ô Allah ! Pardonne-moi tous mes péchés ! L’insignifiant et le considérable, le premier et le dernier d’entre eux, qu’ils aient été commis ouvertement ou en secret ! » Ceci fait partie du fait de s’étaler dans l’invocation et de la développer. En effet, l’invocation relève de l’adoration et plus l’individu la répète, plus il adore Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur. De même, en se répétant, il se souvient et mentionne tous ses péchés commis : ceux qu’il a faits en secret comme ceux qu’il a faits en public, ceux qui sont insignifiants et infimes comme ceux qui sont importants et immenses, etc. Voilà la sagesse pour laquelle le Prophète (sur lui la paix et le salut) a détaillé son propos après l’avoir généralisé. Ainsi donc, il convient que l’individu s’attache aux invocations rapportées du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut), car elles sont non seulement les invocations les plus générales mais aussi les plus bénéfiques et les plus utiles.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions