عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «صلاةُ الرجلِ في جماعةٍ تَزِيدُ على صلاتهِ في سُوقِهِ وبَيْتِهِ بِضْعًا وَعِشْرِينَ دَرَجَةً، وذلك أنَّ أحدَهُم إذا توضأَ فأَحْسَنَ الوُضُوءَ، ثُمَّ أتى المسجدَ لا يُرِيدُ إلا الصلاةَ، لا يَنْهَزُهُ إلا الصلاةُ لم يخطُ خطوةً إلا رُفِعَ له بها درجةٌ، وحُطَّ عنه بها خطيئةٌ حتى يدخلَ المسجدَ، فإذا دخل المسجد كان في الصلاةِ ما كانت الصلاةُ هي تَحْبِسُهُ، والملائكةُ يُصلونَ على أحدِكُم ما دَامَ في مَجْلِسِهِ الذي صَلَّى فيه، يقولون: اللهُمَّ ارْحَمْهُ، اللهُمَّ اغْفِرْ له، اللهُمَّ تُبْ عليه، ما لم يُؤْذِ فِيهِ، ما لم يُحْدِثْ فِيهِ».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayra (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « La prière que l’homme accomplit en commun dépasse sa prière dans sa boutique et sa demeure de vingt et quelques degrés. En effet, si l’un d’eux fait ses ablutions et les parfait, puis se rend à la mosquée, n’étant motivé que par la prière et ne désirant que la prière, il ne fait pas un pas sans qu’on ne l’élève d’un degré et qu’on ne lui efface un péché, jusqu’à ce qu’il entre à la mosquée. Et lorsqu’il y entre, il est en prière tant que celle-ci le retient. Les Anges invoquent en faveur de l’un de vous aussi longtemps qu’il demeure à la place où il a prié et ils disent : « Ô Allah ! Fais-lui miséricorde ! Ô Allah ! Pardonne-lui ! Ô Allah ! Accepte son repentir ! » Et cela aussi longtemps qu’il ne nuit pas à autrui et qu’il ne perd pas ses abutions. »

L'explication

Si l’homme prie à la mosquée en commun, alors cette prière dépasse sa prière dans sa demeure et sa boutique de vingt-sept degrés car la prière avec le groupe des musulmans est l’accomplissement de ce qu’Allah a prescrit comme prière en commun. Puis, le Prophète (sur lui la paix et le salut) évoqua la raison de cela. En effet, si l’homme fait ses ablutions et les parfait, puis sort de sa maison pour se rendre à la mosquée, n’étant motivé que par la prière et ne désirant que la prière, il ne fait pas un pas sans qu’on ne l’élève d’un degré et qu’on ne lui efface un péché, qu’il soit proche ou loin de la mosquée, et ceci est un immense bienfait, jusqu’à ce qu’il entre à la mosquée. Lorsqu’il y entre, il prie ce qu’Allah lui a destiné, puis il s’assoit en attendant la prière, il est considéré en prière tant qu'il attend celle-ci. Et ceci est aussi un bienfait immense. Si tu restes longtemps à attendre la prière en étant assis sans même prier, après avoir accompli les deux unités de prière de la salutation de la mosquée et ce qu'Allah aura voulu, tout ton temps sera compté en tant que récompense comme si tu étais en prière. De plus, les Anges invoquent en faveur de la personne aussi longtemps qu’il demeure à la place où il a prié en disant : « Ô Allah ! Fais-lui miséricorde ! Ô Allah ! Pardonne-lui ! Ô Allah ! Accepte son repentir ! » Et ceci est encore un grand bienfait pour celui qui se trouve dans une telle situation avec cette intention et en effectuant ces œuvres précises.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions