عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: قال رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: «إنَّ اللهَ قال: مَن عادى لي وليًّا فقد آذنتُه بالحرب، وما تقرَّب إليَّ عبدي بشيء أحب إليَّ مما افترضتُ عليه، وما يزال عبدي يتقرَّب إليَّ بالنوافل حتى أحبَّه، فإذا أحببتُه: كنتُ سمعَه الذي يسمع به، وبصرَه الذي يُبصر به، ويدَه التي يبطش بها، ورجلَه التي يمشي بها، وإن سألني لأعطينَّه، ولئن استعاذني لأُعيذنَّه، وما تردَّدتُ عن شيء أنا فاعلُه تردُّدي عن نفس المؤمن، يكره الموتَ وأنا أكره مساءتَه».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate que le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) a dit : « Allah a dit : « Celui qui s’en prend à l’un de Mes alliés, Je lui déclare la guerre ! Mon serviteur ne s’approche pas de Moi par une chose que j’aime plus que lorsqu’il accomplit ce que lui ai imposé ; et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi au moyen des œuvres surérogatoires, jusqu’à ce que Je l’aime. Et lorsque Je l’aime, Je suis l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main par laquelle il prend et le pied par lequel il marche. S’il Me demande quelque chose, Je le lui donne et s’il cherche refuge auprès de moi, Je lui accorde refuge. Rien de ce que Je souhaite faire ne Me fait autant hésiter que de prendre l’âme du croyant. Car celui-ci répugne à mourir, et Moi, Je répugne à lui faire du mal ! »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Sa parole, Gloire et Pureté à Lui : « Celui qui s’en prend à l’un de Mes alliés, Je lui déclare la guerre ! » : celui qui nuit à un allié d’Allah [c’est-à-dire : celui qui nuit à un croyant pieux et attaché à la religion d’Allah] et le prend comme ennemi, Je l’informe que Je suis en guerre contre lui, puisqu’il Me fait la guerre en s’attaquant à Mes alliés. Sa parole, Gloire et Pureté à Lui : « Mon serviteur ne s’approche pas de Moi par une chose que j’aime plus que lorsqu’il accomplit ce que lui ai imposé ; et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi au moyen des œuvres surérogatoires, jusqu’à ce que Je l’aime. » : après avoir dit que s’en prendre à Ses alliés revient à Lui faire la guerre, Allah mentionne les caractéristiques de Ses alliés, ceux envers qui toute inimitié est interdite et avec qui il est obligatoire de s’allier. Allah a donc mentionné comment se rapprocher de Lui. En effet, la base même de l’alliance est la proximité, tout comme la base de l’inimitié est l’éloignement. Les alliés d’Allah sont donc ceux qui se rapprochent de Lui au moyen de ce qui les rapproche de Lui et Ses ennemis sont ceux [qui s’éloignent de Lui et] qu’Il éloigne de Lui à cause de leurs actions, qui leur valent d’être rejetés et éloignés. De même, Il a divisé ses alliés, ceux qui se rapprochent de Lui, en deux catégories : La première catégorie englobe ceux qui se rapprochent de Lui par l’accomplissement des obligations, c’est-à-dire : en faisant ce qui est obligatoire et en délaissant ce qui est interdit, car tout relève des obligations divines, qu’Allah a imposées à ses créatures. La seconde catégorie englobe ceux qui se rapprochent de Lui par des actions surérogatoires en plus des obligations. Et lorsqu’un individu se montre assidu à accomplir des actions surérogatoires, il finit par être aimé d’Allah. Sa parole, Gloire et pureté à Lui : « Et lorsque Je l’aime, Je suis l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main par laquelle il prend et le pied par lequel il marche. » Cela signifie que celui qui s’efforce de se rapprocher d’Allah en accomplissant les obligations puis les actions surérogatoires, Allah le rapproche de Lui et l’assiste dans ces quatre parties du corps. Il l’assiste dans son ouïe, de sorte à ce qu’il n’entende que ce qui plaît à Allah. Il en est de même pour sa vue : il ne regardera que ce qu’Allah aime que l’on regarde et ne regardera rien d’interdit. Avec ses mains, il ne fera que ce qui plaît à Allah et avec ses pieds, il n’ira que vers ce qui plaît à Allah. En effet, Allah l’assiste et la personne ne se dirige donc que vers ce qui comporte du bien. Tel est le sens de la phrase : « Je suis l’ouïe par laquelle il entend, la vue par laquelle il voit, la main par laquelle il prend et le pied par lequel il marche. » Et il n’y a en aucun cas ici un argument pour les panthéistes, qui prétendent qu’Allah est en l’individu ou qu’Il ne fait qu’un avec lui. Gloire et Pureté à Lui et qu’Il soit Exalté ! Ceci constitue de la mécréance et Allah et Son Messager sont innocents d’une telle hérésie. Sa parole, Gloire et pureté à Lui : « S’il Me demande quelque chose, Je le lui donne et s’il cherche refuge auprès de moi, Je lui accorde refuge. » : cette personne qui est aimée d’Allah et qui est proche de Lui, occupe une position particulière auprès d’Allah. Cette position lui vaut que s’il demande quelque chose à Allah, Il la lui donne, s’il Lui demande le protéger de quelque chose, Il l’en protège et s’il invoque Allah, Il l’exauce. Cette personne a l’honneur de voir toutes ses invocations exaucées, car elle a une grande valeur pour Allah. Sa parole, Gloire et Pureté à Lui : « Rien de ce que Je souhaite faire ne Me fait autant hésiter que de prendre l’âme du croyant. Car celui-ci répugne à mourir, et Moi, Je répugne à lui faire du mal ! » : Allah a décrété que Ses serviteurs doivent mourir. En effet, Allah dit : {(Chaque âme goûtera à la mort !)} [Coran : 3/185] Et la mort est la séparation de l’âme et du corps, ce qui n’est possible qu’avec une immense douleur. La mort est donc très dure et Allah l’a destinée à chacune de Ses créatures. Il répugne faire du mal au croyant et cela a été désigné ici comme : « une hésitation », dans le cas du croyant. Cheikh Ibn Bâz (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « L’hésitation est un attribut qui sied à Allah, Exalté soit-Il, et dont Lui seul connait le comment ; cette « hésitation » n’est pas semblable à notre manière d’hésiter. L’hésitation qui est attribuée à Allah n’est pas comparable à l’hésitation des créatures, mais c’est une hésitation qui Lui sied, comme pour Ses autres attributs. »

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions