‌عن عَلِيٍّ قَالَ: إِنِّي كُنْتُ رَجُلًا إِذَا سَمِعْتُ مِنْ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ حَدِيثًا نَفَعَنِي اللهُ مِنْهُ بِمَا شَاءَ أَنْ يَنْفَعَنِي بِهِ، وَإِذَا حَدَّثَنِي رَجُلٌ مِنْ أَصْحَابِهِ اسْتَحْلَفْتُهُ، فَإِذَا حَلَفَ لِي صَدَّقْتُهُ، وَإِنَّهُ حَدَّثَنِي ‌أَبُو بَكْرٍ، وَصَدَقَ أَبُو بَكْرٍ، قَالَ: سَمِعْتُ رَسُولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يَقُولُ:
«مَا مِنْ رَجُلٍ يُذْنِبُ ذَنْبًا، ثُمَّ يَقُومُ فَيَتَطَهَّرُ، ثُمَّ يُصَلِّي، ثُمَّ يَسْتَغْفِرُ اللهَ، إِلَّا غَفَرَ اللهُ لَهُ»، ثُمَّ قَرَأَ هَذِهِ الْآيَةَ: {وَالَّذِينَ إِذَا فَعَلُوا فَاحِشَةً أَوْ ظَلَمُوا أَنْفُسَهُمْ ذَكَرُوا اللهَ فَاسْتَغْفَرُوا لِذُنُوبِهِمْ} [آل عمران: 135].

[صحيح] - [رواه أبو داود والترمذي والنسائي في الكبرى وابن ماجه وأحمد]
المزيــد ...

D'après 'Alî (qu'Allah l'agrée) : " Certes, je suis un homme qui, lorsque j'ai entendu un hadith du Messager d'Allah ﷺ, Allah m'en a fait profiter autant qu'Il a souhaité que j'en profite. Ainsi, lorsqu'un homme parmi ses Compagnons m'a raconté un hadith, je lui ai demandé de jurer et après qu'il a juré, alors je l'ai considéré véridique. C'est ainsi qu'Abû Bakr (qu'Allah l'agrée) m'a raconté - et Abû Bakr était véridique - Il a dit : J'ai entendu le Messager d'Allah ﷺ dire :
" Il n'y a aucune personne qui commet un péché, ensuite se lève pour se purifier, puis prie, ensuite implore le pardon d'Allah, sans qu'Allah ne lui pardonne. " Ensuite, il a lu ce verset : {Et ceux qui ont commis une quelconque perversité ou se sont fait du tort à eux-mêmes, puis se sont souvenus d'Allah et ont imploré le pardon de leurs péchés.} [La Famille d'Imrân, 3 : 135].

Authentique. - Rapporté par Abû Dâwud.

L'explication

Le Prophète ﷺ a informé qu'il n'y a pas un serviteur qui commet un péché, ensuite effectue ses ablutions, puis se lève pour effectuer deux unités de prière avec l'intention de se repentir de son péché commis et implore le pardon d'Allah sans qu'Allah lui pardonne. Ensuite, le Prophète ﷺ a lu la parole d'Allah ﷻ : {Et ceux qui ont commis une quelconque perversité ou se sont fait du tort à eux-mêmes, puis se sont souvenus d'Allah et ont imploré le pardon de leurs péchés. Et qui pardonne les péchés si ce n'est Allah. Et ils ne persistent pas dans ce qu'ils ont commis alors qu'ils savent.} [La Famille d'Imrân, 3 : 135].

La traduction: L'anglais L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le chinois Le persan Indien Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Malayalam Swahili Tamoul Birman Thaïlandais pachtou Assamais السويدية الأمهرية
Présentation des traductions

Parmi les points profitables de ce hadith

  1. L'incitation à la prière et à l'imploration du pardon après avoir commis un péché.
  2. L'étendue du pardon d'Allah ﷻ et son acceptation du repentir du serviteur ainsi que son imploration du pardon.