عن أبي هُرَيْرَةَ -رضي الله عنه- «أنَّ النبي -صلى الله عليه وسلم- دخل المسجد، فدخل رجل فصلَّى، ثم جاء فسلَّم على النبي -صلى الله عليه وسلم- فقال: ارجع فصلِّ، فإنك لم تُصَلِّ، فرجع فصلَّى كما صلَّى، ثم جاء فسلَّم على النبي -صلى الله عليه وسلَّم- فقال: ارجع فصلِّ، فإنك لم تُصَلِّ -ثلاثا- فقال: والذي بعثك بالحق لا أُحْسِنُ غيره، فَعَلِّمْنِي، فقال: إذا قُمْتَ إلى الصلاة فَكَبِّرْ، ثم اقرأ ما تيسر من القرآن، ثم اركع حتى تَطْمَئِنَّ راكعا، ثم ارفع حتى تعتدل قائما، ثم اسجد حتى تَطْمَئِنَّ ساجدا, ثم ارفع حتى تطمئن جالسا، وافعل ذلك في صلاتك كلها».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) raconte que le Prophète (paix et salut sur lui) entra dans la mosquée, quand un homme y entra également et pria. Il vint ensuite saluer le Prophète (paix et salut sur lui) et ce dernier lui a alors dit : « Retourne prier, car tu n’as pas prié ! » L’homme repartit et pria de la même manière que précédemment. Il retourna ensuite saluer le Prophète (paix et salut sur lui), et il lui a encore dit : « Retourne prier, car tu n’as pas prié ! » La scène se répéta trois fois. La personne a alors dit : « Par Celui qui t’a envoyé avec la vérité, je ne saurais mieux faire, apprends-moi donc ! » Alors, il [lui] a dit : « Lorsque tu te lèves pour prier, proclame la grandeur d’Allah (« At-Takbîr »), puis récite ce que tu peux du Coran, puis incline-toi jusqu’à être calmement incliné. Ensuite, relève-toi jusqu’à être totalement droit, puis prosterne-toi jusqu’à être calmement prosterné. Enfin, relève la tête jusqu’à être calmement assis, et fais comme cela dans toute ta prière. »

L'explication

Le Prophète (paix et salut sur lui) entra dans la mosquée, quand un homme parmi les Compagnons y entra également. Il s’appelait Khallâd Ibn Râfiʽ. Il accomplit alors une prière courte dont les actes et les gestes étaient incomplets. Une fois terminé, il se dirigea vers le Prophète (sur lui la paix et le salut) et le salua, ce dernier répondit à son salut puis lui a dit : « Recommence et prie car tu n’as pas prié. » Il repartit et reproduit dans sa deuxième prière ce qu’il avait fait dans la première. Puis, il repartit voir le Prophète (paix et salut sur lui), qui lui a de nouveau dit : « Recommence et prie car tu n’as pas prié. » Cela se répéta trois fois. Alors, l’homme jura en disant : « Par Celui qui t’a envoyé avec la vérité - c’est-à-dire : Allah, Le Très-Haut-, je ne saurais mieux faire que ce que j’ai déjà fait, apprends-moi donc. » Ainsi, une fois qu’il se retrouva en manque de connaissance et désirant en savoir plus, et après s’être assuré qu’il ne s’agissait pas d’un oubli de sa part après tous ces rappels, le Prophète (paix et salut sur lui) lui tint approximativement ces propos : « Lorsque tu te lèves pour prier, proclame la grandeur d’Allah pour débuter ta prière (« At-Takbîr Al Iḥrâm »), puis récite ce que tu peux du Coran après avoir récité au préalable la sourate : Al-Fâtiḥah. Ensuite, incline-toi jusqu’à être totalement incliné, puis relève-toi jusqu’à te retrouver debout bien droit. Ensuite, prosterne-toi jusqu’à être totalement prosterné, puis relève-toi de la prosternation et assieds-toi jusqu’à être totalement assis. Fais donc ainsi, en geste et parole dans toute ta prière, hormis pour le « Takbîr Al Iḥrâm » qui lui se prononce [uniquement] lors de la première unité de prière. Enfin, lorsqu’il a dit : « récite ce que tu peux », cela désigne au minimum la sourate : Al-Fâtiḥah. Cette affirmation est tirée des autres versions du hadith, et d’autres sources encore.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions