عن عبد الله بن عباس -رضي الله عنهما- أنه قال لعطاء بن أبي رباح: ألاَ أُريكَ امرأةً مِن أَهلِ الجَنَّة؟ قال عطاء: فَقُلت: بَلَى، قال: هذه المرأة السَّوداء أَتَت النَّبي -صلى الله عليه وسلم- فقالت: إِنِّي أُصرَع، وإِنِّي أَتَكَشَّف، فَادعُ الله تعالى لِي، قال: «إِن شِئتِ صَبَرتِ ولَكِ الجَنَّةُ، وَإِن شِئْتِ دَعَوتُ الله تعالى أنْ يُعَافِيك» فقالت: أَصبِرُ، فقالت: إِنِّي أَتَكَشَّف فَادعُ الله أَن لاَ أَتَكَشَّف، فَدَعَا لَهَا.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

‘Aṭâ ibn Abî Rabâḥ relate : « ‘Abdullah ibn ‘Abbâs (qu’Allah l'agrée, lui et son père) m’a dit : « N’aimerais-tu pas que je te montre une femme du Paradis ? - Si ! répondis-je. - Cette femme noire, me dit-il, vint un jour dire au Prophète (sur lui la paix et le salut) : « Il m’arrive de faire des crises et de me découvrir, prie donc Allah pour moi ! - Si tu le souhaites, patiente, et tu auras le Paradis ; et si tu veux, je demande à Allah, Exalté soit-Il, de te guérir. - Je patiente, dit-elle, mais demande à Allah que j’arrête de me découvrir ! » Le Prophète (sur lui la paix et le salut) invoqua donc pour elle.
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Ibn ‘Abbâs (qu’Allah l'agrée, lui et son père) a un jour dit à son élève ‘Atâ’ Ibn Abî Rabâh : « Veux-tu que je te montre une femme du Paradis ? » Il lui montra alors une femme noire, une femme sans importance, que la plupart des gens ne connaissaient même pas. Elle souffrait de crises au cours desquelles elle se découvrait. Elle en informa le Prophète (sur lui la paix et le salut) et lui demanda de prier Allah (Gloire sur Lui) pour qu’Il la guérisse de ces crises. Il lui dit : « Si tu le souhaites, patiente et tu auras le Paradis ; et si tu veux, je demande à Allah, Exalté soit-Il) de te guérir. » Elle répondit : « Je patiente… » Malgré le fait qu’elle souffrait de ces crises, car elle voulait gagner le Paradis. Elle dit cependant : « Ô Messager d’Allah ! Je me découvre [lors de ces crises], invoque donc Allah pour que je ne le fasse plus ! » Il pria donc pour elle et par la suite, elle faisait toujours des crises mais ne se dénudait plus.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese
Présentation des traductions