عن أبي سعيد الْخُدْرِي -رضي الله عنه- أن رسول الله -صلى الله عليه وسلم- قال: «مَنْ رَضِيَ بالله رَبًّا، وبالإسلام دِيْنًا، وبمحمد رسولًا، وجَبَتْ له الجنة»، فَعَجِبَ لها أبو سعيد، فقال: أَعِدْهَا عَلَيَّ يا رسول الله، فَأَعَادَهَا عليه، ثم قال: «وأُخْرَى يَرْفَعُ الله بها العَبْد مائة دَرَجَة في الجنة، ما بين كل دَرَجَتَينِ كما بين السماء والأرض» قال: وما هي يا رسول الله؟ قال: «الجهاد في سَبِيل الله، الجهاد في سَبِيل الله».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Sa'îd Al-Khudrî (qu'Allah l'agrée) relate que le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Celui qui est satisfait d’Allah comme Seigneur, de l'Islam comme religion et de Muḥammad comme Messager, le Paradis lui incombe ». Abû Sa'îd, enchanté par ses paroles, dit : « Répète-les donc, ô, Messager d'Allah ! » Il les lui répéta et dit : « Il en est une autre, par laquelle Allah élève l'homme de cent degrés au Paradis, sachant que l'espace entre chaque degré est comme l'espace qui sépare le ciel et la terre ». Il dit : « Quelle est-elle, ô, Messager d'Allah ? » Il dit : « Combattre dans le sentier d'Allah ! Combattre dans le sentier d'Allah ! ».

L'explication

Celui qui croit qu'Allah est son Seigneur, que l'Islam est sa religion et que Muḥammad (sur lui la paix et le salut) est son Messager, ira inéluctablement au Paradis. Dans une version rapportée par Aḥmad, il dit : « Ô, Abû Sa'îd ! Il existe trois paroles, celui qui les dit ira forcément au Paradis. Je dis : « Quelles sont-elles, ô, Messager d'Allah ? » Il dit : « Celui qui accepte Allah comme Dieu, l'Islam comme religion et Muḥammad comme Messager ». Quand Abû Sa'îd entendit ces mots de la bouche du Prophète (sur lui la paix et le salut), il les apprécia énormément et lui demanda de les lui répéter. Il les répéta alors et dit : « Et une autre », c'est-à-dire une autre bonne action, « par laquelle Allah élève l'homme de cent degrés au Paradis, l'espace qui sépare deux degrés étant comme l'espace qui sépare le ciel et la terre ». Ainsi, le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui apprit qu'il existe des actes par lesquels Allah élève l'auteur de cent degrés au Paradis, mais sans lui dire tout de suite de quoi il s'agissait, afin qu'Abû Sa'îd aspire à les connaître et les retienne mieux après avoir posé la question. Il demanda donc : « Quelle est-elle, ô, Messager d’Allah ? » Il dit : « Combattre dans le sentier d'Allah ! Combattre dans le sentier d'Allah ! ». Le combattant, donc, en plus d'être au Paradis, y occupe une position supérieure à celle des autres personnes qui sont satisfaites d'Allah comme Seigneur, de l'Islam comme religion et de Muḥammad (sur lui la paix et le salut) comme Prophète mais ne combattent pas dans le sentier d'Allah. Telle est la grâce d'Allah et Sa générosité envers ceux qui combattent pour Sa cause. Puisqu'ils sacrifient leurs personnes, Allah les honore et les comble des plus hautes places et des plus hauts degrés du Paradis et c'est ainsi que la rétribution est à la hauteur de l'action.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions