عَنْ ‌عَائِشَةَ رضي الله عنها:
أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كَانَ إِذَا أَوَى إِلَى فِرَاشِهِ كُلَّ لَيْلَةٍ جَمَعَ كَفَّيْهِ، ثُمَّ نَفَثَ فِيهِمَا فَقَرَأَ فِيهِمَا: {قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ}، وَ{قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ}، وَ{قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ}، ثُمَّ يَمْسَحُ بِهِمَا مَا اسْتَطَاعَ مِنْ جَسَدِهِ، يَبْدَأُ بِهِمَا عَلَى رَأْسِهِ وَوَجْهِهِ وَمَا أَقْبَلَ مِنْ جَسَدِهِ، يَفْعَلُ ذَلِكَ ثَلَاثَ مَرَّاتٍ.

[صحيح] - [رواه البخاري]
المزيــد ...

'Â`ichah (qu'Allah l'agrée) relate :
Lorsque le Prophète ﷺ se couchait chaque nuit dans son lit, il joignait ses paumes, ensuite il soufflait dedans et récitait les sourates : La Sincérité (Al Ikhlâs), L'Aube Naissante (Al Falaq) et Les Hommes (An-Nâs) . Ensuite, il essuyait avec ses mains ce qu'il pouvait de son corps, en commençant par sa tête, son visage et le devant de son corps. Il faisait cela trois fois.

Authentique. - Rapporté par Al-Bûkhârî.

L'explication

Parmi la bonne direction du Prophète ﷺ, lorsqu'il s'apprêtait à aller dans son lit pour dormir, il rassemblait ses paumes et il les levait - comme fait celui qui invoque - ensuite, il soufflait légèrement dedans avec sa bouche et un peu de salive en récitant trois fois : {Dis : " Il est Allah l'Unique. "} ; { Dis : " Je me réfugie auprès du Seigneur de l'aube naissante. "} ; {Dis : " Je me réfugie auprès du Seigneur des hommes. "} Puis, avec les paumes de ses mains, il essuyait ce qu'il pouvait de son corps, en commençant par sa tête, son visage et la partie devant de son corps. Il répétait cela trois fois.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le bengali Le chinois Le persan Indien Vietnamese Cinghalais Ouïghour kurde Haoussa Malayalam Télougou Swahili Tamoul Birman Thaïlandais pachtou Assamais Albanais السويدية الأمهرية
Présentation des traductions

Parmi les points profitables de ce hadith

  1. La recommandation de lire la sourate : La Sincérité et les deux sourates des Refuges avant de dormir, de souffler avec dans ses mains et d'essuyer ce qu'il est possible de son corps.