عن أنس بن مالك -رضي الله عنه- أن نفرًا من أصحاب النبي -صلى الله عليه وسلم- سألوا أزواج النبي -صلى الله عليه وسلم- عن عمله في السر؟ فقال بعضهم: لا أتزوج النساء. وقال بعضهم: لا آكل اللحم. وقال بعضهم: لا أنام على فراش. فبلغ ذلك النبي -صلى الله عليه وسلم- فحمد الله وأثنى عليه، وقال: «ما بال أقوام قالوا كذا؟ لكني أصلي وأنام وأصوم وأفطر، وأتزوج النساء؛ فمن رغب عن سنتي فليس مني».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Anas Ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) relate que quelques compagnons du prophète (sur lui la paix et le salut) interrogèrent ses épouses au sujet des œuvres qu’il accomplissait en privé. A la suite de cela, l’un d’entre eux dit : « Je n’épouserai pas de femme ! » Un autre dit : « Je ne mangerai plus de viande ! » Et un dernier dit : « Je ne dormirai plus sur une couche ! » Lorsque ces paroles parvinrent au Prophète (sur lui la paix et le salut), il fit les éloges d’Allah et s’exclama : « Qu’ont donc certaines personnes à dire telle et telle chose !? En ce qui me concerne, je prie et je dors, je jeûne et je mange, et j’épouse des femmes ! Quant à celui qui s’écarte de ma Tradition, alors il n’est pas des miens ! »

L'explication

Cette éminente Législation est basée sur la facilité et la tolérance, sur le fait de satisfaire son âme en jouissant des bonnes choses et des plaisirs licites de ce bas monde, mais aussi sur l’interdiction de la difficulté, de la dureté, et du fait de faire souffrir son âme en la privant des bonnes choses licites de ce bas monde. Ainsi, un groupe de Compagnons, poussés par le désir et l’amour du bien, allèrent un jour questionner les femmes du Prophète (sur lui la paix et le salut) au sujet des œuvres que ce dernier effectuait en privé, celles que personne d’autre que ses épouses ne pouvait connaître. Lorsqu’ils en prirent connaissance, ils trouvèrent que c’était bien peu, et ce, parce qu’ils étaient motivés et déterminés à faire le bien. Ils se dirent alors : « Mais que sommes-nous, comparés au Prophète (sur lui la paix et le salut), lui à qui Allah a pardonné ses péchés passés et futurs ?! » En fait, ils pensaient que le Prophète (sur lui la paix et le salut) n’avait pas besoin de faire beaucoup d’efforts dans les pratiques cultuelles. Là, l’un d’entre eut l’idée de délaisser le mariage pour se consacrer à l’adoration. Un autre choisit d’arrêter de manger de la viande pour délaisser les plaisirs terrestres. Enfin, un autre prit la décision de veiller chaque nuit pour prier ou faire d’autres pratiques cultuelles. Leurs paroles parvinrent alors à celui qui craignait et vénérait Allah plus qu’eux et qui connaissait mieux qu’eux les états de l’âme et les commandements religieux (sur lui la paix et le salut). Le prophète (sur lui la paix et le salut) prononça donc un discours, dans lequel il fit les éloges d’Allah (Gloire sur Lui) et exhorta les gens de manière générale, car telle était sa noble habitude. Il les informa qu’il donnait à chaque chose et à chacun son droit, qu’il adorait Allah (Gloire sur Lui) tout en jouissant des plaisirs terrestres. Ainsi, il priait et dormait, il jeûnait et mangeait et il épousait des femmes. Par conséquent, celui qui s’écarte de son éminente Tradition, ne fait pas partie de ses adeptes, mais a plutôt emprunté le chemin des innovateurs.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions