عن النعمان بن بشير-رضي الله عنهما- قال: تصدق علي أبي ببعض ماله، فقالت أمي عَمْرَة بنت رَوَاحَة: لا أرضى حتى تشهد رسول الله -صلى الله عليه وسلم- فانطلق أبي إلى رسول الله -صلى الله عليه وسلم- ليُشْهِد على صدقتي فقال له رسول الله -صلى الله عليه وسلم-: أفعلت هذا بولدك كلهم؟ قال: لا، قال: «اتقوا الله واعدلوا في أولادكم، فرجع أبي، فرد تلك الصدقة». وفي لفظ: «فلا تُشْهدني إذًا؛ فإني لا أشهد على جَوْرٍ». وفي لفظ: «فأشهد على هذا غيري».
[صحيح.] - [متفق عليه، وله ألفاظ عديدة.]
المزيــد ...

An-Nu’mân ibn Bashîr (qu’Allah l’agrée, lui et son père) relate : « Lorsque mon père me fit un jour aumône d’une partie de ses biens, ma mère, ‘Amrah bint Rawâḥah, a dit : " Je n’accepterai que si tu prends le Messager d’Allah à témoin ! " Il m’emmena alors jusqu’au Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) en vue de le prendre à témoin du don qu’il me faisait et celui-ci (sur lui la paix et le salut) lui demanda : " En as-tu fait autant avec tous tes enfants ? - Non ! répondit [Nu’mân]. Il lui dit donc : Craignez Allah et soyez équitables entre vos enfants ! " Sur ce, mon père s’en retourna et revint sur son aumône. Et selon une expression : " Dans ce cas, ne me prends pas à témoin, car je ne témoigne pas de l’injustice ! " Et selon une autre expression : " Prends donc à témoin quelqu’un d’autre que moi ! "
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim en plusieurs versions]

L'explication

An-Nu’mân ibn Bashîr Al-Anṣârî (qu’Allah l’agrée, lui et son père) relate que son père lui avait fait don de certains de ses biens, sans en donner à ses autres enfants. Sa mère voulut officialiser ce don et demanda à son père de prendre le Prophète (sur lui la paix et le salut) à témoin. Lorsqu’il se rendit chez le Prophète (sur lui la paix et le salut) pour le prendre à témoin, celui-ci lui demanda : « As-tu fait une aumône semblable en faveur de chacun des tes enfants ? » Ce à quoi il répondit par la négative. Favoriser certains enfants par rapport à d’autres est contraire à la piété et représente une injustice dont les conséquences sont désastreuses. En effet, elle entraîne la rupture des liens qui existent entre le père et ceux qui sont désavantagés, elle les éloigne de lui et les pousse à détester leurs frères, ceux qui sont favorisés. Voilà certaines de ses conséquences et c’est pourquoi le Prophète (sur lui la paix et le salut) a dit : « Craignez Allah et traitez vos enfants avec équité ! Ne me faites pas témoigner d’une injustice. » Il l’a blâmé et l’a dissuadé en disant : « Prends quelqu’un d’autre que moi à témoin ! » En réaction, Bashîr (qu’Allah l’agrée) a tout simplement annulé son don, comme c’était l’habitude des Compagnons, qui ne dépassaient pas les limites tracées par Allah, Exalté soit-Il.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions