عن عكرمة أن عليا -رضي الله عنه- حَرَّقَ قوما، فبلغ ابن عباس فقال: لو كنت أنا لم أُحَرِّقْهُم لأن النبي -صلى الله عليه وسلم- قال: «لا تُعَذِّبُوا بعذاب الله»، ولَقَتَلْتُهُم كما قال النبي -صلى الله عليه وسلم-: «من بَدَّلَ دِينَهُ فاقتلوه».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

D'après 'Ikrimah, 'Alî - qu'Allah l'agrée - brûla un peuple et cela parvint à 'Ibn 'Abbâs [qu'Allah les agrée tous les deux]. Il a alors dit : " Si cela avait été moi, je ne les aurai jamais brûlé car le Prophète - paix et salut sur lui - a dit : " Ne châtiez pas par le châtiment d'Allah ! " Plutôt, je les aurai tué comme a dit le Prophète - paix et salut sur lui - : " Quiconque remplace sa religion, alors tuez-le ! "
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bûkhârî]

L'explication

Ce hadith nous apprend qu'Alî - qu'Allah l'agrée - a brûlé un peuple parmi les hérétiques qui avaient manifesté de l'apostasie vis-à-vis de la religion d'Allah. Cela parvint à Ibn 'Abbâs - qu'Allah les agrée tous les deux - qui a alors dit : Si j'avais été à sa place, je ne les aurai pas brûlé du fait de ce qui a été rapporté de la part du Prophète - paix et salut sur lui - comme interdiction de brûler par le feu. En effet, le jugement de celui qui change sa religion après avoir été musulman est de le tuer et non de le brûler. Et il n'y a aucune différence dans cela entre l'homme et la femme.

La traduction: L'anglais Le bosniaque Le russe Le persan Indien
Présentation des traductions