عن معاذ بن جبل -رضي الله عنه- قال: قلت: يا رسول الله أخبرني بعمل يُدخِلُنِي الجنة ويُبَاعِدُني عن النار، قال: لقد سألت عن عظيم وإنه ليَسير على من يَسَّره الله تعالى عليه: تعبدُ الله لا تشركُ به شيئًا، وتُقيمُ الصلاةَ، وتُؤتي الزكاةَ، وتَصومُ رمضانَ، وتَحجُّ البيتَ. ثم قال: ألا أدلُّك على أبواب الخير؟ الصومُ جُنة، والصدقة تُطفئ الخطيئةَ كما يطفئ الماءُ النارَ، وصلاة الرجل في جَوف الليل ثم تلا: {تتجافى جنوبهم عن المضاجع}... حتى إذا بلغ {يعملون} ثم قال ألا أُخبرك برأس الأمر وعموده وذِروة سَنامه؟ قلت: بلى يا رسول الله. قال رأس الأمر الإسلام، وعموده الصلاة، وذُروة سَنامه الجهاد. ثم قال: ألا أُخبرك بمِلاك ذلك كله؟ قلت: بلى يا رسول الله. فأخذ بلسانه وقال كُفَّ عليك هذا. قلت: يا نبي الله، وإنا لمؤاخذون بما نتكلم به؟ فقال: ثَكِلَتْكَ أُمُّك، وهل يكُبُّ الناسَ في النارِ على وجوههم (أو قال على مَنَاخِرِهم) إلا حَصائدُ ألسنتِهِم؟.
[صحيح.] - [رواه الترمذي وابن ماجه وأحمد.]
المزيــد ...

[Mu'âdh ibn Jabal (qu'Allah l'agrée) relate :] « J’ai dit : « Ô Messager d'Allah ! Informe-moi d’une œuvre qui me fera entrer au Paradis et qui m’éloignera du Feu ! Il a dit : « Tu viens d'interroger sur une immense affaire qui est pourtant aisée pour qui Allah, Exalté soit-Il, l'a rendue aisée : Tu adores Allah sans rien Lui associer ; tu accomplis la prière ; tu t'acquittes de l’aumône légale ; tu jeûnes le mois de Ramaḍân et tu accomplis le Pèlerinage à la Maison. » Puis, il ajouta : « Veux-tu que je t'indique les portes du bien ? Le jeûne est un rempart. L’aumône éteint le péché de la même manière que l'eau éteint le feu. Et la prière de l’homme au cœur de la nuit. Puis, il récita [la Parole d'Allah] : {(Ils s'arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, par crainte et espoir ; et ils font largesse de ce que Nous leur avons attribué. Aucune âme ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu'ils œuvraient ! )} [Coran : 32/16-17] et il dit : « Veux-tu que je t'indique la tête de l'affaire, son pilier et son sommet ? » - « Bien sûr que oui, ô Messager d'Allah ! », ai-je répondu. – « La tête de l’affaire, c'est l'islam ; son pilier, c'est la prière ; et son sommet, c'est le combat. » Ensuite, il a dit : « Veux-tu que je t'indique l'élément essentiel dans tout cela ? » J'ai dit : « Bien sûr que oui, ô Messager d'Allah ! » Alors, il a saisi sa langue et a dit : « Retiens celle-ci ! » J'ai dit : « Ô Prophète d'Allah ! Serons-nous pris pour ce que nous disons ? » - « Que ta mère te perde ! », répondit-il. « Et qu'est-ce qui culbutera, en Enfer, les gens sur leurs visages - ou il a dit : « sur leurs nez » - si ce n'est la récolte de ce [qu’auront semé] leurs langues ? »

L'explication

Ce ḥadith nous indique que l'œuvre qui sauve de l'Enfer et qui fait entrer au Paradis est l'adoration d'Allah, Seul, sans personne d'autre, avec l'accomplissement de ce qu'Allah a rendu obligatoire pour les serviteurs comme la prière, l’aumône, le jeûne et le pèlerinage ; mais aussi ce qui réunit les différentes voies du bien comme les aumônes et le jeûne surérogatoires ou encore la prière nocturne au cœur de la nuit. Par ailleurs, la tête de l'affaire est l'islam ; son pilier est la prière ; et son sommet est le combat dans la voie d'Allah afin que Sa parole soit la plus haute. Et l'élément essentiel dans tout cela repose sur le fait que l'individu se retienne de paroles qui peuvent compromettre les œuvres accomplies. Par conséquent, que chaque musulman soit averti, s'il effectue des bonnes œuvres, de ne pas laisser libre cours à sa langue concernant des choses non profitables qui pourraient annuler ses œuvres et faire de lui l’un des habitants de l'Enfer.

La traduction: L'anglais Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois
Présentation des traductions