عن عائشة بنت أبي بكر الصديق -رضي الله عنهما- قالت: «لم يَكُن النبي -صلى الله عليه وسلم- على شيء من النَّوَافل أشد تَعاهُدَاً منْهُ على ركْعَتَي الفَجْرِ». وفي رواية: «رَكْعَتا الفَجْرِ خيرٌ منَ الدُّنيا وما فيها».
[صحيح.] - [الرواية الأولى: متفق عليها. والرواية الثانية: رواها مسلم.]
المزيــد ...

‘Âïcha, la fille d’Abû Bakr As-Siddîq, (qu’Allah l’agrée) relate : « La prière surérogatoire à laquelle le prophète (sur lui la paix et le salut) était le plus assidu était les deux unités de l’aube (« Al Fajr »). » Et dans une version [de Muslim] : « Les deux unités de l’aube valent mieux que ce bas monde et ce qu’il contient. »

L'explication

Ce hadith nous montre l’importance des deux unités de l’aube. ‘Âïcha (qu’Allah l’agrée) explique que le prophète (sur lui la paix et le salut), à travers ses actes, a insisté à leur sujet et leur a donné une grande importance. En effet, il les effectuait avec une grande assiduité et une grande régularité. [Il insista également] à travers sa parole, il nous a informés qu’elles valent mieux que ce bas monde et ce qu’il contient.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions