عن أُمّ عَطِيَّةَ الأنصارية -رضي الله عنها- قالت: «دخل علينا رسول الله -صلى الله عليه وسلم- حين تُوُفِّيَتْ ابنته، فقال: اغْسِلْنَهَا ثلاثا، أو خمسا، أو أكثر من ذلك -إن رَأَيْتُنَّ ذلك- بماء وَسِدْرٍ، واجْعَلْنَ في الأخيرة كافُورا -أو شيئا من كافور- فإذا فَرَغْتُنَّ فَآذِنَّنِي ». فلما فَرَغْنَا آذَنَّاهُ، فأعطانا حَقْوَهُ، وقال: أَشْعِرْنَهَا بِهِ -تعني إزاره-. وفي رواية «أو سَبْعا»، وقال: « ابْدَأْنَ بِمَيَامِنِهَا ومَواضِعِ الوُضوء منها» وإن أُمّ عَطِيَّةَ قالت: وجعلنا رأسها ثلاثة قُرُون».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Umm ʽAṭiyyah Al-Anṣâriyyah (qu’Allah l’agrée) relate que lors du décès de sa fille, le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) entra les voir et leur dit : « Lavez-la trois ou cinq fois, ou plus encore - si vous voyez que c'est nécessaire - avec de l’eau et du jujubier ; et au dernier lavage, mettez du camphre - ou un peu de camphre. Et lorsque vous aurez terminé, alors informez-moi ! » Une fois le lavage terminé, nous l’informâmes. Il nous donna alors la ceinture [de son pagne], et dit : « Serrez-la avec ! » elle [Umm ʽAṭiyyah] voulait parler de son pagne. Et dans une [autre] version : « [Lavez-la]…ou sept fois. », et il a dit : « Commencez par la droite et les endroits concernés par les ablutions. » Umm ʽAṭiyyah (qu’Allah l’agrée) a aussi dit : « Nous lui avons fait trois nattes sur la tête. »
Authentique. - Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

L'explication

Lors du décès de sa fille Zaynab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sur lui la paix et le salut) passa voir les laveuses, parmi lesquelles se trouvait Umm ʽAṭiyyah Al-Anṣâriyyah, pour leur enseigner comment la laver. Ceci, afin qu’elle sorte de ce bas-monde en direction de son Seigneur [tout en étant] propre et pure. Il leur dit : « Lavez-la trois ou cinq fois » [de manière à ce que ce soit un chiffre impair] « ou plus encore - si vous voyez que c'est nécessaire ». De même, afin de bien laver le corps et d’en prendre soin, utilisez du jujubier avec l’eau. Lors du dernier lavage, en vue de parfumer le corps et d’écarter d’elle tout tourment, appliquez du camphre. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) recommanda ensuite aux laveuses de commencer par les membres les plus nobles de la défunte : la partie droite de son corps ainsi que les membres concernés par les ablutions. Puis, il les pria de le prévenir une fois qu’elles auraient achevé leur tâche. Une fois le lavage terminé, elles le prévinrent. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) leur donna alors son pagne, qui avait touché sa peau pure, afin qu’il soit frotté au corps de sa fille [et soit cause de] bénédiction pour elle dans sa tombe. Les femmes chargées de laver Zaynab lui démêlèrent les cheveux et lui firent trois nattes : une au milieu et deux sur le côté, puis elles les rabattirent derrière sa tête.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Vietnamese Ouïghour Haoussa Portugais
Présentation des traductions