عن أبي هريرة -رضي الله عنه- قال: كنا مع رسول الله -صلى الله عليه وسلم- في دعوة، فَرُفِعَ إليه الذِّرَاعُ، وكانت تعجبه، فَنَهَسَ منها نَهْسَةً وقال: «أنا سَيِّدُ الناس يوم القيامة، هل تدرون مِمَّ ذاك؟ يجمع الله الأولين والآخرين في صَعِيدٍ واحد، فيُبْصرُهُم الناظر، يُسْمِعُهُمُ الداعي، وتَدْنُو منهم الشمس، فيبلغ الناس من الغَمِّ والكَرْبِ ما لا يُطيقُون ولا يحتملون، فيقول الناس: ألا ترون ما أنتم فيه إلى ما بَلَغَكُم، ألا تنظرون من يشفع لكم إلى ربكم؟ فيقول بعض الناس لبعض: أبوكم آدم. فيأتونه فيقولون: يا آدم أنت أبو البشر، خلقك الله بيده، ونفخ فيك من روحه، وأمر الملائكة فسجدوا لك، وأسكنك الجنة، ألا تشفع لنا إلى ربك؟ ألا ترى إلى ما نحن فيه وما بلغنا؟ فقال: إن ربي غضب اليوم غضبًا لم يغضب قبله مثله، ولا يغضب بعده مثله، وإنه نهاني عن الشجرة فعصيتُ، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى نوح، فيأتون نوحًا فيقولون: يا نوح، أنت أول الرسل إلى أهل الأرض، وقد سماك الله عبدًا شكورًا، ألا ترى إلى ما نحن فيه، ألا ترى إلى ما بلغنا، ألا تشفع لنا إلى ربك؟ فيقول: إن ربي غضب اليوم غضبًا لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإنه قد كانت لي دعوة دعوتُ بها على قومي، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى إبراهيم، فيأتون إبراهيم فيقولون: يا إبراهيم، أنت نبي الله وخليله من أهل الأرض، اشْفَعْ لنا إلى ربك، ألا ترى إلى ما نحن فيه؟ فيقول لهم: إن ربي قد غضب اليوم غضبًا لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإني كنت كذبت ثلاث كَذَبَات؛ نفسي نفسي نفسي، اذْهَبُوا إلى غيري، اذْهَبُوا إلى موسى، فيأتون موسى فيقولون: يا موسى أنت رسول الله، فضلك الله برسالاته وبكلامه على الناس، اشْفَعْ لنا إلى ربك، ألا ترى إلى ما نحن فيه؟ فيقول: إن ربي قد غضب اليوم غضبًا لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، وإني قد قتلت نفسًا لم أُومَرْ بقتلها، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري؛ اذهبوا إلى عيسى. فيأتون عيسى فيقولون: يا عيسى، أنت رسول الله وكلمته ألقاها إلى مريم وروح منه، وَكَلَّمْتَ الناس في المهد، اشْفَعْ لنا إلى ربك، ألا ترى إلى ما نحن فيه؟ فيقول عيسى: إن ربي قد غضب اليوم غضبًا لم يغضب قبله مثله، ولن يغضب بعده مثله، ولم يذكر ذنبًا، نفسي نفسي نفسي، اذهبوا إلى غيري، اذهبوا إلى محمد -صلى الله عليه وسلم-». وفي رواية: «فيأتوني فيقولون: يا محمد أنت رسول الله وخاتم الأنبياء، وقد غفر الله لك ما تقدم من ذنبك وما تأخر، اشْفَعْ لنا إلى ربك، ألا ترى إلى ما نحن فيه؟ فأنْطَلِقُ فآتي تحت العرش فأقع ساجدًا لربي، ثم يفتح الله عليَّ من مَحَامِدِه وحُسْنِ الثناء عليه شيئًا لم يفتحه على أحد قبلي، ثم يقال: يا محمد ارفع رأسك، سَلْ تُعْطَهْ، اشْفَعْ تُشَفَّعْ، فأرفع رأسي، فأقول: أمتي يا رب، أمتي يا رب، أمتي يا رب. فيقال: يا محمد أدخلْ من أمتك من لا حساب عليهم من الباب الأيمن من أبواب الجنة، وهم شركاء الناس فيما سوى ذلك من الأبواب». ثم قال: «والذي نفسي بيده، إن ما بين الْمِصْرَاعَيْنِ من مصاريع الجنة كما بين مكة وهَجَر، أو كما بين مكة وبُصْرَى».
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Hurayrah (qu’Allah l’agrée) relate : « Nous fûmes invités à un repas avec le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut). On lui servit l’épaule, partie qu’il appréciait plus particulièrement. Il en mangea un morceau puis dit : " Le Jour de la Résurrection, je serai le maître des hommes. Savez-vous pourquoi ? Allah rassemblera les premières et les dernières générations sur une même surface, si bien qu’un observateur pourra les voir et qu’un héraut pourra se faire entendre d’eux. Le soleil s’approchera des gens les plongeant dans une anxiété et une angoisse insoutenables et insupportables. Ils se diront : " Ne voyez-vous pas dans quel état vous vous trouvez et ce qui vous a atteint ? N’allez-vous pas chercher quelqu’un pour intercéder en votre faveur auprès de votre Seigneur ? " Certaines personnes diront à d’autres : " Allons voir notre père Adam ! " Ils se rendront donc auprès de lui et lui diront : " Ô Adam ! Tu es le père de l’Humanité [et le premier des hommes], Allah t’a créé de Sa Main, Il a insufflé en toi Son Esprit. Il a ordonné aux Anges de se prosterner devant toi, puis Il t’a installé au Paradis. Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes et ce qui nous a atteint ? Ne peux-tu pas intercéder pour nous auprès de ton Seigneur ? " Adam leur répondra : " La colère de Mon Seigneur a atteint aujourd’hui un seuil jamais atteint auparavant et qu’elle n’atteindra plus jamais après cela. Or, Il m’a interdit [de manger des fruits de] l’arbre, mais j’ai désobéi. Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre, allez voir Noé (« Nûḥ ») ! " Ils iront donc voir Noé à qui ils diront : " Ô Noé ! Tu es le premier Messager envoyé aux gens de la Terre et Allah t’a surnommé : ‘ le serviteur très reconnaissant ’. Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes et (ne vois-tu pas) ce qui nous a atteint ? Ne peux-tu pas intercéder pour nous auprès de ton Seigneur ? " Noé leur répondra : " La colère de Mon Seigneur a atteint aujourd’hui un seuil jamais atteint auparavant et qu’elle n’atteindra plus jamais après cela. Or, Allah m’a accordé le droit à une invocation que j’ai utilisé contre mon peuple. Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre, allez voir Abraham (« Ibrâhîm ») ! " Ils se rendront alors auprès d’Abraham qu’ils solliciteront également : " Ô Abraham ! Tu es le Prophète d’Allah et son ami intime parmi tous les habitants de la Terre. Intercède pour nous auprès de ton Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? " Alors, Abraham leur dira : " La colère de Mon Seigneur a atteint aujourd’hui un seuil jamais atteint auparavant et qu’elle n’atteindra plus jamais après cela. Or, j’ai menti à trois reprises. Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre, allez voir Moïse (« Mûsâ ») ! " Ils iront donc voir Moise en lui disant : " Ô Moïse ! Tu es le Messager d’Allah et Il t’a privilégié sur les hommes en t’accordant ses Messages et en t’adressant la parole. Intercède en notre faveur auprès de ton Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? " Moïse leur dira : " La colère de Mon Seigneur a atteint aujourd’hui un seuil jamais atteint auparavant et qu’elle n’atteindra plus jamais après cela. Or, j’ai tué un homme qu’on ne m’avait pas ordonné de tuer. Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre, allez voir Jésus (« 'îssâ ») ! " Ils se rendront auprès de Jésus à qui ils diront : " Ô Jésus ! Tu es le Messager d’Allah, Sa Parole qu’il envoya à Marie (« Mariam ») et un Esprit émanant de Lui, et tu as parlé aux gens au berceau. Intercède pour nous auprès de ton Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? " Jésus leur répondra : " La colère de Mon Seigneur a atteint aujourd’hui un seuil jamais atteint auparavant et qu’elle n’atteindra plus jamais après cela. Et il ne mentionna aucun péché. Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre, allez voir Muḥammad (sur lui la paix et le salut). " » Et dans une [autre] version : « ...Ils viendront me voir et me diront : " Ô Muḥammad ! Tu es le Messager d’Allah et le sceau des Prophètes ! Par ailleurs, Allah t’a pardonné tes péchés passés et futurs. Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? Intercède pour nous auprès de ton Seigneur. " Le Prophète (sur lui la paix et le salut) poursuivit : " Je me rendrai alors sous le Trône et je tomberai en prosternation devant mon Seigneur. Ensuite, Allah m’inspirera des formules de glorification et de bel éloge qu’Il n’aura jamais inspirées à aucun être avant moi. Puis on me dira : " Ô Muḥammad ! Relève ta tête, demande et on te donnera, intercède et on intercédera en ta faveur. " Je lèverai alors la tête et je dirai : " Ma communauté, ô Seigneur ! Ma communauté, ô Seigneur ! Ma communauté, ô Seigneur ! " On me dira : " Ô Muḥammad ! Fais entrer parmi ta communauté quiconque n’a pas de compte à rendre par la porte droite des portes du Paradis et ils entreront également par les autres portes [du Paradis] avec le reste des gens. " Puis, le Prophète (sur lui la paix et le salut) dit : " Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main ! La distance entre les deux montants des portes du Paradis est comme celle qui sépare La Mecque de Hajara [une ville du Bahreïn] ou La Mecque de Buṣra [une ville de Syrie]. " »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Abû Hurayrah (qu'Allah l'agrée) a informé du fait qu’ils étaient avec le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) à l’occasion d’une invitation à manger. On lui présenta une épaule dans laquelle il croqua à pleines dents car il appréciait l’épaule d’agneau. En effet, la viande de ce morceau est la meilleure partie qui soit car elle est tendre, se mâche rapidement et est de qualité. Ainsi, le Prophète (sur lui la paix et le salut) appréciait beaucoup cette partie et en mangea un morceau. Ensuite, il leur raconta ce long hadith étonnant et dit : " Le Jour de la Résurrection, je serai le maître des fils d’Adam. " Et il n’y a aucun doute qu’il (sur lui la paix et le salut) est le maître des fils d’Adam et le plus noble parmi les fils de l’Humanité auprès d’Allah, Béni et Exalté soit-Il. Puis, il leur a demandé : " Savez-vous pourquoi cela ? " Ils répondirent : " Non, ô Messager d’Allah ! " Il leur a donc précisé l’explication de sa noblesse et de son mérite (sur lui la paix et le salut) sur l’ensemble des fils d’Adam. Il a évoqué le fait que, le Jour de la Résurrection, les gens seront ressuscités dans une terre vaste et plane, aussi bien les premières générations que les dernières comme I'a dit Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur : {( Dis : « En vérité les premiers et les derniers, seront réunis pour le rendez-vous d’un Jour bien connu. » )} [Coran : 56/49-50] Ainsi donc, les gens seront rassemblés sur une seule et même terre. En ce Jour la Terre sera plane et n’aura pas l’aspect sphérique qu’elle a aujourd’hui et qui fait que, lorsque tu portes au loin ton regard, tu ne vois que la surface [plane] de ce qui se situe en face de toi. Mais, le Jour de la Résurrection, la Terre sera aplanie et étendue comme on aplanit et étend la peau. Il n’y aura pas de montagnes, de vallées, de fleuves, ni de mers. Elle sera uniquement plane. Quant à ceux qui se tiendront à sa surface, ils entendront le héraut et ils porteront le regard [en sa direction], c’est-à-dire que si l’un d’entre eux parle, les autres l’entendront et les regards le verront car il n’y aura pas d’endroit où ils pourront se cacher les uns des autres. Ils seront tous au même endroit. En ce Jour, le soleil s’approchera des créatures de la distance d’un mille et ils éprouveront une anxiété et une angoisse qu’ils ne pourront ni soutenir, ni supporter. La Terre les mettra à l’étroit et ils demanderont alors l’intercession dans l'espoir que quelqu’un puisse intercéder pour eux auprès d’Allah, à Lui la Grandeur et l’Elévation, afin de les délivrer de cette situation préoccupante au possible. Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, leur inspirera donc d’aller voir Adam, le père de l’Humanité. Ils se rendront auprès de lui et ils mettront en avant son mérite afin qu’il puisse intercéder en leur faveur auprès d’Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur. Ils lui diront : " Tu es Adam, le père de l’Humanité. " Tout être humain, homme ou femme, est fils d’Adam et cela jusqu’au Jour de la Résurrection. Allah t’a créé de Sa Main, comme Il l’a dit, Exalté soit-Il, en guise de réprobation à Iblîs : {( Qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes deux Mains ? )} [Coran : 38/75] Il a ordonné à Ses Anges de se prosterner devant toi. Allah (Exalté soit-Il) a dit : {( Et lorsque Nous ordonnâmes aux Anges : " Prosternez-vous devant Adam ! ", ils se prosternèrent... )} [Coran : 2/34] Allah t’a enseigné l’ensemble des noms de toute chose, Allah (Exalté soit-Il) a dit : {( Et Il enseigna à Adam tous les noms. )} [Coran : 2/31] Il a insufflé en toi de Son Esprit, Allah (Exalté soit-Il) a dit : {( Et lorsque Je l’aurai harmonieusement formé et lui aurai insufflé mon souffle de vie, jetez-vous alors prosternés devant lui ! )} [Coran : 15/29] La création [toute entière] connaît tout cela et encore plus la communauté de Muḥammad, à qui Allah (Exalté soit-Il) a donné, en terme de connaissances, ce qu’Il n’a donné à personne d'autre parmi les communautés [précédentes]. Mais Adam s’excusera et dira : " Aujourd’hui, mon Seigneur est dans une colère telle qu'Il ne l'a jamais été auparavant et ne le sera plus jamais ensuite. " Et il évoqua sa faute qui est le fait qu’Allah, Gloire et Pureté à Lui et Éxalté soit-Il, lui avait interdit de manger de l’arbre mais qu'il en mangea [quand même], comme Il (Exalté soit-Il) a dit : {( ...Et ne vous approchez pas de cet arbre, sinon vous seriez du nombre des injustes ! )} [Coran : 2/35] Ils furent donc punis en étant expulsés du Paradis vers la Terre et cela pour une sagesse qu’Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, voulait. Il a donc évoqué sa désobéissance et a finalement dit : " Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! " C’est-à-dire : Je ne suis même pas certain de pouvoir me sauver moi-même. Et il a bien insisté en répétant cela trois fois. " Allez voir un autre que moi ! Allez voir Noé ! " Noé est le second père de l’Humanité car Allah a noyé l’ensemble des habitants de la Terre [de son époque], qui l'avaient traité de menteur : {( Et ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux. )} [Coran : 11/40] et il ne resta plus que lui. Ainsi, ils diront : " Allons donc voir Noé ! " Ils se rendront donc auprès de Noé car ils seront dans la difficulté et la gêne. Une fois arrivés à lui, ils lui rappelleront les bienfaits d’Allah sur lui comme quoi il est le premier Messager qu’Allah a envoyé aux habitants de la Terre et qu’Allah l’a désigné comme étant {( un serviteur très reconnaissant )} [Coran : 17/3]. Mais il dira ce qu’Adam a dit, à savoir qu’Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, est aujourd’hui dans une colère telle qu'Il ne l'a jamais été auparavant et ne le sera plus jamais ensuite. Puis, il évoqua l'invocation qu’il prononça à l’encontre de son peuple : {( Seigneur ! Ne laisse, à la surface de la Terre, aucun mécréant ! )} [Coran : 71/26] Et dans une [autre] version, il évoqua l'invocation qu’il prononça en faveur de son fils : {( Et Noé invoqua son Seigneur et dit : « Ô mon Seigneur ! Mon fils est certes de ma famille et Ta promesse est vérité, et Tu es le plus Juste des Juges ! » Il répondit : « Ô Noé ! Il n’est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Par conséquent, ne Me demande pas ce dont tu n'as aucune connaissance. Je t’exhorte afin que tu ne sois pas du nombre des ignorants. »)} [Coran : 11/45/46] Et il évoqua son péché. En effet, l’intercesseur ne peut intercéder que s’il n’y a pas entre lui et celui auprès de qui il intercède ce qui implique un malaise. Et la désobéissance [présente] entre le serviteur et son Seigneur implique un malaise entre eux et un embarras du premier vis-à-vis de Lui. Ainsi donc, il évoquera [lui aussi] sa désobéissance et dira : " Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! " Et il les orientera vers Abraham (sur lui la paix et le salut). Les gens iront donc le voir et ils [lui] diront : " Tu es l’ami intime d’Allah sur la Terre. Intercède pour nous auprès de ton Seigneur ! Ne vois-tu pas dans quel état nous sommes ? " Ils évoqueront alors certains de ses attributs et ils lui demanderont d’intercéder en leur faveur auprès de son Seigneur. Mais il s’excusera et dira qu’il a proféré trois mensonges. Il dira alors : " Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! " [Le premier de] ces mensonges est : {( Certes, je suis malade ! )} [Coran : 37/89] alors qu'il n’était pas malade. Toutefois, il a dit cela en guise de défi à son peuple qui adorait les astres. Le second était sa parole : {( Plutôt, c’est la plus grande d’entre elles qui a fait cela ! )} C’est-à-dire : la plus grande des statues. Mais, elle ne l’avait pas fait. Plutôt, celui qui avait fait cela était Abraham lui-même (sur lui la paix et le salut). Toutefois, il a évoqué cela en guise de défi adressé à ces gens-là qui adoraient les idoles. Quant au troisième mensonge, c’est sa parole au roi mécréant : " Celle-ci est ma sœur ! ", alors qu'il désignait sa femme afin de la protéger du mal de ce roi et qu'il n’en était pas [réellement] ainsi. Ces mensonges concernent des affaires apparentes mais, en réalité, au regard de l’occurrence de leur interprétation, ils ne constituaient pas des mensonges en tant que tels de sa part (sur lui la paix et le salut). Toutefois, du fait de son fort scrupule et de sa pudeur vis-à-vis d’Allah, Béni et Exalté soit-Il, il s’est excusé de ces écarts et a dit : " Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre que moi ! Allez voir Moïse ! " Ils iront donc voir Moise et ils évoqueront ses attributs, notamment le fait qu’Allah (Exalté soit-Il) lui a parlé de vive voix et qu'Il l’a élu sur les habitants de la Terre par Ses Messages et Sa parole [qu’Il lui a adressé]. Mais il évoquera un péché et s’excusera d’avoir tué une âme avant qu’on ne lui permette de la tuer. Cette personne était le copte, celui qui s’était querellé avec un homme parmi les fils d’Israël. Et Moïse (sur lui la paix et le salut) faisait partie des fils d’Israël tandis que le copte faisait partie de la famille de Pharaon : {( L'homme qui faisait partie de son clan l'appela au secours contre son ennemi. Moïse lui donna un coup de poing qui le tua net. )} [Coran : 28/15] Pourtant, il ne lui avait pas été ordonné de le tuer. Alors, Moïse (sur lui la paix et le salut) considéra que cela s’interposait entre lui et le fait d’intercéder pour la création étant donné qu’il avait tué une âme qu’il ne lui avait pas été ordonné de tuer. Il a alors dit : " Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Mon cas me suffit ! Allez voir un autre que moi ! Allez voir Jésus ! " Ils se rendront donc auprès de Jésus (sur lui la paix) et ils évoqueront certaines grâces [d’Allah] en sa faveur, notamment le fait qu’Il a soufflé en lui de Son esprit, qu’il est Sa parole qu’il a insufflé à Marie et un esprit de Sa part, car Il l’a créé sans père. Jésus (sur lui la paix) n’évoquera alors aucun péché mais il orientera [quand même] les gens vers Muḥammad (sur lui la paix et le salut). Et c'est là un immense honneur pour le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) étant donné que quatre [grands] Prophètes s’excuseront en évoquant ce qu’ils ont commis tandis qu’un autre ne s’excusera pour rien mais qu'il considérera [quand même] que Muḥammad est plus digne et plus en droit que lui d’intercéder [en faveur de la création]. Ainsi donc, ils se rendront auprès du Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) qui acceptera cela. Il se prosternera sous le Trône et Allah lui inspirera des formules de louanges et de glorification en Sa faveur qu’Il n’aura jamais inspirées à quiconque autre avant cela. Ensuite, Il lui dira : " Relève ta tête ! Parle, on t’écoute ! Demande, on te donnera ! Intercède et on intercédera en ta faveur. " Alors, il intercédera (sur lui la paix et le salut) et dira : " Ô Seigneur ! Ma communauté, ma communauté ! " Alors, Allah acceptera son intercession et Il lui dira : " Fais entrer ta communauté par la porte droite des portes du Paradis et ils entreront également par les autres portes [du Paradis] avec le reste des gens. " Et, dans ceci, il y a une indication manifeste du fait que le Prophète (sur lui la paix et le salut) est le plus noble des Messagers et que les Messagers sont les meilleures des créatures et les plus émérites.

La traduction: L'anglais L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions