عن ابن مسعود -رضي الله عنه- قال: قال لي النبي -صلى الله عليه وسلم-: «اقرأ عليَّ القرآنَ»، فقلت: يا رسول الله، أقرأ عليك، وعليك أُنزل؟! قال: «إني أحب أن أسمعه من غيري» فقرأتُ عليه سورةَ النساءِ، حتى جِئْتُ إلى هذه الآية: {فَكَيْفَ إِذَا جِئْنَا مِنْ كُلِّ أُمَّةٍ بِشَهِيدٍ وَجِئْنَا بِكَ عَلَى هَؤُلاَءِ شَهِيدًا} قال: «حَسْبُكَ الآنَ» فالتفتُّ إليه، فإذا عَيْنَاهُ تَذْرِفَانِ.
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Ibn Mas’oûd (qu’Allah l’agrée) dit : Le Prophète (sur lui la paix et le salut) me dit : « Récite-moi du Coran. » Je dis alors : Ô envoyé d’Allah, que je t’en récite alors que c’est à toi qu’il a été révélé ?! Il répondit : « J’aime l’entendre d’un autre que moi. » Je lus alors la sourate « Les femmes » ; et arrivé au verset : {Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te (Ô Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-là ?}, il dit : « Arrête-toi là. » Je me tournai alors vers lui ; ses yeux ruisselaient de larmes. »

L'explication

Le Prophète (sur lui la paix et le salut) demanda à Ibn Mas’oûd (qu’Allah l’agrée) de lui réciter du Coran. Il lui répondit : - Ô envoyé d’Allah, comment pourrais-je t’en réciter, alors que c’est à toi qu’il a été révélé ? Tu le connais bien mieux que moi ! Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui dit alors : « J’aime l’entendre d’un autre que moi. » Ibn Mas’oûd lui récita alors la sourate « Les femmes », et lorsqu’il atteignit ce magnifique verset : {Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te (Ô Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-là.} (« Les femmes » : 41) : c’est-à-dire qu’adviendra-t-il de toi et d’eux ? Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui dit : « Arrête-toi là. » : Arrête de lire. Ibn Mas’oûd dit ensuite : Je me tournai vers lui, et, compatissant au sort de sa communauté, des larmes coulaient.

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan
Présentation des traductions