عن عدي بن حاتم -رضي الله عنه-: "أنه سمع النبي -صلى الله عليه وسلم- يقرأ هذه الآية: "اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِنْ دُونِ اللَّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُوا إِلاَّ لِيَعْبُدُوا إِلَهًا وَاحِدًا لا إِلَهَ إِلاَّ هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ" فقلت له: إنا لسنا نعبدهم، قال: أليس يُحَرِّمُونَ ما أحل الله فتُحَرِّمُونَهُ؟ ويُحِلُّونَ ما حَرَّمَ الله فتُحِلُّونَهُ؟ فقلت: بلى، قال: فتلك عبادتهم".
[صحيح.] - [رواه الترمذي.]
المزيــد ...

‘Adiyy Ibn Hâtim (qu’Allah l’agrée) raconte qu’il a entendu le prophète (sur lui la paix et le salut) réciter ce verset : {Ils ont élevé au rang de divinités en dehors de Dieu leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, alors qu’ils avaient reçu l’ordre de n’adorer que Dieu, l’Unique, en dehors duquel il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, excepté Lui. Gloire à Lui ! Il est infiniment au-dessus de ce qu’ils Lui associent !} J’objectai alors [dit ‘Adiyy] : « Mais nous ne les adorions pas ! »- « N’interdisaient-ils pas ce qu’Allah avait autorisé et vous vous l’interdisiez ? » répondit le prophète (sur lui la paix et le salut) « N’autorisaient-ils pas ce qu’Allah avait interdit et vous vous l’autoriseriez ? » - « Oui, c’est vrai ! » dis-je. - « C’est cela les adorer ! » dit alors le prophète (sur lui la paix et le salut).

L'explication

Lorsque l’illustre compagnon entendit le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) réciter le verset qui affirme que les juifs et les chrétiens ont fait de leurs érudits et de leurs dévots des divinités, car ces derniers légiféraient en contredisant la religion d’Allah, tout en se faisant quand même obéir. Le sens du verset lui posa problème, puisqu’il pensait à tort, que l’adoration, le culte se résumait à des gestes tels que la prosternation. Le messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) lui expliqua alors que les adorer, ou leur vouer un culte, consistait à leur obéir lorsqu’ils autorisaient l’illicite ou interdisaient le licite, s’opposant ainsi totalement aux ordres d’Allah, Le Très-Haut, et de Son messager (sur lui la paix et le salut).

La traduction: L'anglais L'espagnol Le turque L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le Bengali Le chinois
Présentation des traductions