عن أبي أمامة الباهلي -رضي الله عنه- قال: سمعتُ رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يقول: «اقرؤوا القرآنَ فإنَّه يأتي يوم القيامة شَفِيعًا لأصحابه، اقرؤوا الزَّهرَاوَين البقرةَ وسورةَ آل عِمران، فإنهما تأتِيان يوم القيامة كأنهما غَمَامَتان، أو كأنهما غَيَايَتانِ، أو كأنهما فِرْقانِ من طَيْر صَوافٍّ، تُحاجَّان عن أصحابهما، اقرؤوا سورة البقرة، فإن أخذها بَرَكة، وتركها حَسْرة، ولا تستطيعها البَطَلَة».
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Umâmah (qu'Allah l'agrée) relate : « J'ai entendu le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) dire : " Lisez le Coran ! En effet, le Jour de la Résurrection, il viendra intercéder pour ses compagnons. Lisez (« Az-Zahrawayn ») les deux lumineuses, sourate : « La vache » et sourate : « La famille de 'Imrân ». En effet, le Jour de la Résurrection, elles viendront sous la forme de deux nuages, ou de deux ombres, ou comme deux rangs d’oiseaux étendant leurs ailes pour leurs détenteurs. Lisez la sourate : « La vache » car sa mémorisation est une bénédiction et son délaissement est une consternation. En outre, les sorciers [et leur sorcellerie] n'ont aucune emprise sur elle [car elle les réduit à l’impuissance]." »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Lisez le Coran et soyez réguliers dans sa récitation car il intercédera le Jour de la Résurrection pour ses détenteurs, ceux qui le lisaient et le mettaient en application. Et de manière plus particulière, lisez les sourates : « La vache » [Coran : 2] et « La famille de 'Imrân » [Coran : 3] car on les appelle (« Az-Zahrawayn ») les deux lumineuses, c’est-à-dire : celles qui illuminent du fait de leur lumière, leur bonne direction et l’immense récompense qu’elles renferment. Elles occupent auprès d’Allah, pour quiconque les a retenues [par cœur], la même position que la lune parmi le reste des autres astres. Et, le Jour de la Résurrection, la rétribution de leur lecture prendra la forme de deux nuages qui ombrageront son détenteur de la chaleur du Jour de la Résurrection, ou la rétribution de leur lecture prendra la forme de deux groupes d’oiseaux immobiles dans des rangs dont les ailes seront étendues et reliées les unes aux autres, elles protégeront leurs détenteurs et elles repousseront la Fournaise. Et rien n'empêche que cela désigne aussi la mise en application de ces deux sourates comme ce qui apparaît dans le hadith. Quant à ce qui est dit que cela désigne la Parole d’Allah elle-même, alors ce n’est pas cela [qu’on doit comprendre] car Sa parole, Exalté soit-Il, fait partie de Ses attributs et l’attribut ne peut être séparé de l’essence [intrinsèque]. En effet, ce que l’on posera dans la Balance seront les actes du serviteur et ses œuvres, comme il est dit : {( Et Allah vous a créés et ce que vous œuvrez.)} [Coran : 37/96]. Ensuite, le Prophète (sur lui la paix et le salut) a insisté sur la lecture de la sourate : « La vache » [Coran : 2] car l’assiduité à la lire, à méditer sur ses significations et à mettre en pratique ce qu’elle renferme est une bénédiction et un immense avantage. À l’inverse, le délaissement de cette sourate, le fait de ne pas la lire, la méditer et mettre en pratique ce qu’elle contient sera source de consternation et de regret au Jour de la Résurrection. Et parmi l’immense mérite de cette sourate, il y a le fait que les sorciers sont incapables de porter préjudice à quiconque la lit, la médite et la met en pratique. Il a [aussi] été dit que les sorciers sont incapables de la lire, la méditer et la mettre en pratique et que rien ne leur est facilité dans ce sens.

La traduction: L'anglais L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le chinois Le persan Indien
Présentation des traductions