عن أَبي سعيد الخدري - رضي الله عنه: أن جِبريلَ أتَى النَّبيَّ - صلى الله عليه وسلم - فَقَالَ: يَا مُحَمَّدُ، اشْتَكَيْتَ؟ قَالَ: «نَعَمْ» قَالَ: بِسْمِ الله أرْقِيكَ، مِنْ كُلِّ شَيْءٍ يُؤْذِيكَ، مِنْ شَرِّ كُلِّ نَفْسٍ أَوْ عَيْنِ حَاسِدٍ، اللهُ يَشْفِيكَ، بِسمِ اللهِ أُرقِيكَ.
[صحيح.] - [رواه مسلم.]
المزيــد ...

Abû Sa’îd Al Khudrî (qu’Allah l’agrée) relate que Jibrîl (sur lui la paix) vint trouver le Prophète (sur lui la paix et le salut) et demanda : « Ô Muḥammad ! Es- tu malade ? » « Oui », répondit-il. Alors, Jibrîl dit : « Au nom d’Allah je t’exorcise ! Contre toute chose qui te nuit, contre le mal de tout être ou le mauvais œil de tout jaloux. Qu’Allah te guérisse ! Au nom d’Allah je t’exorcise ! »
[Authentique] - [Rapporté par Muslim]

L'explication

Le ḥadith d’Abû Sa’îd Al-Khudrî (qu’Allah l’agrée) mentionne que Jibrîl - l’Ange Gabriel - (sur lui la paix) vint trouver le Prophète (sur lui la paix et le salut) et lui demanda s’il se plaignait de quelque chose. Il lui dit : « Es- tu malade ? ». « Oui », répondit-il. Jibrîl dit alors : « Au nom d’Allah je t’exorcise ! Contre toute chose qui te nuit, contre le mal de tout être ou le mauvais œil de tout jaloux. Qu’Allah te guérisse ! Au nom d’Allah je t’exorcise ! » C’est une invocation faite par Jibrîl (sur lui la paix), le plus noble des Anges, pour le Prophète (sur lui la paix et le salut), le meilleur des Messagers. La parole [de Jibrîl] : « Es- tu malade ? » et la réponse [du Messager] : « Oui » indique qu’il n’y a pas de mal à ce que le malade informe les gens qu’il est malade s’ils le questionnent. Ceci n’est pas considéré comme une plainte de sa part. En effet, la véritable plainte est de se plaindre du Créateur auprès de la créature en disant : « Allah m’a rendu malade avec telle maladie... » Dans ce cas, tu te plains du Seigneur auprès des créatures, et ceci n’est pas permis d’où la parole de Ya’qûb - Jacob - (sur lui la paix) : {(Et certes, je ne me plains qu’à Allah de mon déchirement et de mon chagrin.)} [Coran : 12/86]. Ensuite, sa parole : « contre le mal de tout être ou le mauvais œil de tout jaloux. Qu’Allah te guérisse ! » C’est-à-dire : contre le mal de chaque âme humaine, ou des djinns, ou d’autres créatures, ou bien du mauvais œil de tout envieux que les gens ont pour habitude d’appeler : « Al-‘Ayn ». En effet, l’envieux - qu’Allah nous en préserve - est celui qui déteste qu’Allah donne des bienfaits à Ses serviteurs, il a un mauvais fond. Et de ce mauvais fond émane parfois un mal qui porte préjudice à la personne enviée. Voilà pourquoi, Jibrîl (sur lui la paix) a dit : « ou le mauvais œil de tout jaloux. Qu’Allah te guérisse ! » C’est-à-dire : qu’Allah Il lui rende la santé et le débarrasse de sa maladie. Enfin, sa parole : « Au nom d’Allah je t’exorcise ! » Il a commencé son invocation par le Nom d’Allah, c’est-à-dire en disant : « BismiLlâh » au début de celle-ci, et il l’a conclue de même.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions