عن أبي سَلمة بن عبد الرحمن، أنه أخْبَره: أنه سَأل عائشة -رضي الله عنها-، كيف كانت صلاة رسول الله -صلى الله عليه وسلم- في رمضان؟ فقالت: «ما كان رسول الله -صلى الله عليه وسلم- يَزيد في رمضان ولا في غَيره على إحدى عَشرة ركعة يصلِّي أربعا، فلا تَسَل عن حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ، ثم يصلِّي أربعا، فلا تَسَل عن حُسْنِهِنَّ وَطُولِهِنَّ، ثم يصلَّي ثلاثا». قالت عائشة: فقلت يا رسول الله: أتنام قبل أن توتر؟ فقال: «يا عائشة إن عَيْنَيَّ تَنَامَانِ ولا يَنام قَلْبِي»
[صحيح.] - [متفق عليه.]
المزيــد ...

Abû Salamah ibn 'Abd Ar-Raḥmân (qu'Allah l'agrée) informe du fait qu'il a demandé à ʽÂ'ishah (qu'Allah l'agrée) comment était la prière du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) pendant le mois de Ramadan. Elle répondit : « Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) n'a jamais accompli plus de onze unités, ni pendant, ni en dehors du mois de Ramadan. Il accomplissait quatre unités de prière, et ne me demande pas de te décrire leur perfection et leur longueur. Ensuite, il accomplissait quatre unités de prière, et ne me demande pas de te décrire leur perfection et leur longueur. Puis, il accomplissait trois unités de prière. » ʽÂ'ishah (qu'Allah l'agrée) a dit : « J’ai demandé : "Ô Messager d'Allah ! Dors-tu avant d'accomplir la prière du Witr ?" Il m’a répondu : "Ô ʽÂ'ishah ! Certes, mes yeux dorment, mais mon cœur ne dort pas !" »
[Authentique] - [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]

L'explication

Il est connu que le Prophète (sur lui la paix et le salut) accomplissait la prière nocturne pendant le mois de Ramadan et en dehors de celui-ci. Cela étant donné, Abû Salamah interrogea ʽÂ'ishah à propos de la manière dont il priait au cours du mois de Ramadan : Est-ce que sa prière de nuit (sur lui la paix et le salut) avait le même nombre d'unités durant les nuits du mois de Ramadan et en dehors ? Elle (qu'Allah l'agrée) lui répondit qu'il n'y avait pas de différence entre sa prière pendant le mois de Ramadan et en dehors de celui-ci, et que tout au long de l’année il ne priait jamais plus de onze unités. Elle lui fit ensuite la description de cette prière en disant : « Il accomplissait quatre unités de prière », c’est-à-dire : il priait deux unités puis il saluait, ensuite il priait à nouveau deux unités et saluait. En effet, dans ce hadith, ʽÂ'ishah (qu'Allah l'agrée) montra et détailla la prière du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) de manière globale, mais dans un autre hadith, rapporté par Muslim, elle a dit : « Le Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) priait entre la fin de la prière du crépuscule (« ṣalâtu-l-‘ishâ`») et l'aube onze unités de prière. Il saluait toutes les deux unités de prière, ensuite il accomplissait le « Witr » [la prière impaire qui clôture les prières de la nuit] en une unité. » Et il (sur lui la paix et le salut) a [aussi] dit : « La prière de la nuit s'accomplit deux par deux ! » Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim. « Et ne me demande pas de te décrire leur perfection et leur longueur », c’est-à-dire : ne demande pas au sujet de leur description car elles constituaient le summum de la beauté et de la perfection dans la qualité de la récitation, la position debout, l’inclinaison et la prosternation. De même pour les quatre dernières unités de prière, il les priait deux par deux et ne me demande pas au sujet de leur description car elles constituaient le summum de la beauté et de la perfection dans la qualité de la récitation, la position debout, l’inclinaison et la prosternation. « Puis, il accomplissait trois unités de prière. » En apparence, il les priait d'une seule traite sans les séparer, ensuite il saluait lors de la dernière unité. Cependant, une autre version de ʽÂ'ishah (qu'Allah l'agrée) indique qu'il saluait après deux unités puis il accomplissait le « Witr » en une unité. « Il saluait après deux unités ensuite il accomplissait une seule unité. » Ceci prouve donc qu'il séparait les trois unités [de prière] avec un salut. ʽÂ'ishah (qu'Allah l'agrée) a demandé : « Ô Messager d’Allah ! Dors-tu avant d'accomplir la prière du « Witr » ? » C’est-à-dire : comment dors-tu avant de prier le « Witr » ? Il répondit : « Ô ʽÂ'ishah ! Certes, mes yeux dorment, mais mon cœur ne dort pas ! », cela signifie que le cœur du Messager d'Allah (sur lui la paix et le salut) n'était pas inconscient, contrairement à ses yeux. Il percevait et ressentait toute chose dont le fait de ménager et de gérer le temps ; c'est pour cela que même les rêves des Prophètes (sur eux la paix) faisaient partie de la Révélation.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le persan Tagalog Indien
Présentation des traductions