عن أنس بن مالك -رضي الله عنه- قال: كان قِرَام لعائشة سَترت به جانب بَيتها، فقال النبي -صلى الله عليه وسلم-: «أَمِيطِي عنَّا قِرَامَكِ هذا، فإنه لا تَزال تصاوِيُره تَعْرِض في صلاتي».
[صحيح.] - [رواه البخاري.]
المزيــد ...

Anas ibn Mâlik (qu’Allah l’agrée) relate : « ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) avait un voile avec lequel elle recouvrait un côté de sa maison. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui dit : "Débarrasse-nous de ce voile ! Ses images ne cessent de se présenter lors de ma prière !" »
Authentique. - Rapporté par Al-Bûkhârî.

L'explication

ʽÂ’ishah (qu’Allah l’agrée) possédait une fine étoffe de laine colorée, qui comportait des motifs et qu’elle suspendait afin d’obstruer une ouverture qui donnait sur sa demeure. Le Prophète (sur lui la paix et le salut) lui donna l’ordre de l’enlever, en lui expliquant qu’il voyait ses motifs et ses couleurs lors de la prière. Il a craint que cela ne l’empêche d'accomplir la prière avec une complète présence du cœur, de méditer sur ses invocations, les versets qui y sont récités et d’atteindre ainsi le recueillement et la soumission complète à Allah, Exalté soit-Il, qui sont l’objectif même de la prière.

La traduction: L'anglais L'espagnol. Le turc L'urdu L'indonésien Le bosniaque Le russe Le bengali Le chinois Le persan Tagalog Indien Ouïghour kurde Haoussa Portugais
Présentation des traductions